A A A
Épargne

Revenus de retraite : les Canadiens optimistes, mais…

23 mars 2014 | Rémi Maillard et Andrea Lubeck | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Plus des deux tiers (68 %) des Canadiens de 55 à 64 ans se disent confiants d’avoir assez d’argent pour maintenir leur niveau de vie actuel une fois à la retraite, indique une nouvelle étude du Groupe Investors. Pourtant, beaucoup d’entre eux ignorent le montant dont ils auront besoin pour mener l’existence de leurs rêves. Pire, ils ne savent pas ce qu’ils obtiendront de leur employeur ou du gouvernement…

Selon un sondage téléphonique pancanadien effectué auprès de 1010 personnes du 23 au 27 janvier, 7 Canadiens non retraités sur 10 affirment qu’ils auront les moyens d’assumer le coût de la vie durant leurs vieux jours. Mais lorsqu’on leur demande combien il leur en coûtera chaque mois pour vivre, 42 % sont incapables de répondre.

L’étude révèle en outre que 37 % des futurs retraités ne savent toujours pas sur quoi ils devront compter pour vivre.

Même parmi ceux qui disposent d’un régime de retraite d’employeur et prévoient s’en servir comme principale source de revenu, plus de la moitié (55 %) n’ont aucune idée de la prestation mensuelle à laquelle ils peuvent s’attendre.

En fait, près de 70 % des Canadiens proches de la retraite ne connaissent même pas le montant des prestations maximales du Régime de pensions du Canada, de la Régie des rentes du Québec ou de la Sécurité de la vieillesse.

Malgré tout, huit personnes sur 10 dans ce groupe d’âge prévoient s’en servir comme source de revenu de retraite. Et plus du tiers (37 %) s’attendent à ce qu’elles constituent leur principale source de revenu!

Enfin, 66 % des répondants font « moins confiance » aux gouvernements fédéral et provincial pour maintenir les prestations de retraite à un niveau acceptable.

Faits saillants au Québec

  • 71 % des Québécois non retraités se disent confiants de maintenir leur niveau de vie actuel à la retraite.
  • 61 % comptent sur un régime de retraite d’employeur comme source de revenu.
  • 38 % disent qu’il s’agira de leur source de revenu principale.
  • 49 % des travailleurs disposant d’un régime de retraite d’employeur n’ont aucune idée de la prestation mensuelle à laquelle ils auront droit.

Miser sur sa propriété comme revenu de retraite

Près du quart (24 %) des Canadiens espèrent que leur maison sera la principale source de revenus à la retraite, selon l’Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014

Lorsqu’interrogés sur la proportion de leur revenu de retraite qui proviendrait de la vente de leur maison, 18 % ont répondu que sa valeur nette en constituerait assurément un « certain pourcentage », contre 58 % qui ne prévoient pas vendre leur maison (24 % ne savent pas ce qu’ils feront).

Les Canadiens prévoient également que leur revenu de retraite proviendra des sources suivantes :

  • 30 % des régimes de l’État;
  • 27 % de leur épargne personnelle;
  • 23 % des régimes d’employeurs;
  • 5 % d’héritages;
  • 6 % d’autres sources;
  • 10 % de la valeur nette de leur propriété résidentielle.

Selon la Sun Life, plus d’un Québécois sur dix (13 %) ne saurait pas si sa propriété résidentielle constituera sa principale source de revenu de retraite.

L’âge moyen auquel les Canadiens s’attendent à prendre leur retraite a atteint son niveau le plus bas des quatre dernières années; il est de 66 ans cette année, comparativement à 69 ans en 2011, souligne-t-on dans un communiqué.

À lire : Les Canadiens sur la bonne voie pour la retraite?

Loading comments, please wait.