A A A
Blogue

Sept ans de plus pour l’espérance de vie

29 novembre 2013 | William-André Nadeau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Quelles conséquences pour la retraite?

L’espérance de vie serait de sept ans plus longue qu’anticipée par la majorité des retraités. Ceux-ci estiment qu’elle se situe autour de 81 ans (83 pour les femmes et 79 pour les hommes). Ainsi, un homme âgé de 65 ans compte qu’il lui reste approximativement 14 ans à vivre. Ce calcul mathématique est logique pour qui commence à la naissance (Statistique Canada). Mais les choses changent au fil de la vie!

La bonne santé : un gage de longévité

Une fois l’âge de 65 ans atteint, il est plus juste de parler d’espérance de survie, plutôt que d’espérance de vie. C’est-à-dire qu’un autre calcul s’applique à partir du moment où une personne atteint cet âge, simplement parce que plusieurs facteurs peuvent augmenter ou réduire la durée de la vie.

Par exemple : un homme de 65 ans qui souffre de tension artérielle, qui est obèse, qui ne fait pas d’activité physique et qui fume a une espérance de vie de 15 ans inférieure à celle d’un homme qui a un meilleur style de vie (calculateur de la Sun Life).

En effet, selon le Dr Yancy (Fondation des maladies du cœur et de l’AVC), de simples modifications du style de vie peuvent permettre d’ajouter ou de retrancher une dizaine d’années de vie en santé.

Un calcul plus réaliste

Selon la nouvelle table des actuaires (conseiller.ca), l’espérance de vie après 65 ans serait de 24,5 ans pour une femme et de 22,1 ans pour un homme, ce qui porte l’espérance de vie totale à 89,5 ans et 87,1 ans respectivement. Ces calculs actuariels peuvent être encore plus précis pour s’adapter à chaque situation.

Aurez-vous suffisamment d’argent?

S’il est bien sûr agréable de penser qu’on vivra plus longtemps, il va sans dire que les besoins de revenus de retraite augmentent, surtout pour un couple en bonne santé et au style de vie sain et équilibré. La répartition du portefeuille pourrait également être à revoir : une personne qui a possiblement encore 22 ans devant elle pourrait bénéficier d’une plus grande proportion d’actions, par exemple.

Chaque conseiller en services financiers se doit d’évaluer ces perspectives avec son client pour une meilleure planification des revenus de retraite.

Les opinions exprimées dans ce blogue n’engagent que son auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca ni de la Financière Sun Life.


 
William-André Nadeau

William-André Nadeau

William-André Nadeau est vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Tactex. Il possède 32 ans d’expérience dans le domaine des services financiers, à titre de courtier, d’analyste et de gestionnaire de portefeuille.

Au cours de sa carrière, M. Nadeau a conçu et développé, avec succès, plusieurs services et produits financiers pour les investisseurs, comme le service de gestion assistée et l’application des conclusions de la recherche en finance comportementale à la gestion de portefeuille. Il est régulièrement consulté par la presse écrite au sujet des stratégies d’investissement et des performances des marchés boursiers. Il a également animé et participé à une centaine de séminaires et conférences portant sur les investissements boursiers et les revenus de retraite. Avant de se joindre à Tactex Gestion d’actifs, M. Nadeau a été président et gestionnaire de portefeuille chez Orientation Finance. Il a aussi cofondé et propulsé deux firmes de courtage : Investissements Courvie et Nadeau, Provencher et Associés.

Vous pouvez communiquer avec lui à : wanadeau@tactex.ca

Pour consulter les archives des blogues et balados de William-André Nadeau, cliquez ici.

Loading comments, please wait.