A A A
Blogue

Une réalité des marchés : momentum et hasard

13 janvier 2015 | William-André Nadeau | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’investisseur à la retraite peut être chanceux ou pas en investissement; tout dépend du momentum lors de l’achat de ses placements.

J’aimerais vous raconter l’histoire de Richard, un nouveau retraité âgé de 60 ans. Il a pris sa retraite à la fin de 2007, juste avant le plus grand krach boursier depuis 1929. Richard a transféré son fonds de retraite de 500 000 $ dans un portefeuille composé aux deux tiers d’actions et au tiers de titres à revenu fixe. Cette répartition correspond au contenu d’un portefeuille de base, dont l’objectif consiste à assurer un équilibre financier entre la croissance et les revenus.

Des attentes initiales plutôt optimistes

D’octobre 2002 à octobre 2007, la moyenne des fonds d’actions équilibrés avait un rendement composé sur 5 ans de 10 %. Richard envisageait de retirer de ce portefeuille 30 000 $ annuellement, soit 6 % de la valeur initiale; il espérait indexer ses revenus sur l’inflation.

Au cours des années qui ont précédé sa retraite, il avait évalué le rendement de portefeuilles comparables au sien (voir graphique plus bas). Richard croyait qu’obtenir un rendement de près de 10 % par an était tout à fait réalisable, et sans grand risque.

Le grand déclin de 2007 à 2009

À cause de la chute des cours boursiers, toutefois, la réalité a été tout autre durant les 17 mois qui ont suivi le début de la retraite de notre épargnant. En effet, la valeur de son capital a connu une baisse importante de presque 30 %, du pic d’octobre 2007 au creux de mars 2009. Le marché obligataire, qui composait le tiers de son portefeuille, a affiché un rendement positif pendant cette période; mais l’ensemble du portefeuille n’a pas réussi à « passer à travers ». Et si, en plus, Richard avait retiré des fonds de son REER, la valeur du capital aurait diminué davantage.

Son plan de retraite étant bouleversé, Richard a choisi de travailler à temps partiel pendant quelques années, le temps de récupérer la valeur de son capital. Parallèlement, il s’était aussi rendu compte que la retraite à temps plein à 60 ans ne convenait pas à son style de vie actif.

Les marchés financiers ont été plus généreux par la suite; à partir de mars 2009, la hausse a même été substantielle. Heureusement, Richard a conservé le même objectif de portefeuille et le temps a contribué à améliorer la conjoncture économique.

Conclusion

Selon le Globe and Mail, les portefeuilles d’actions équilibrés moyens obtiennent des rendements de près de 7 % par an depuis 20 ans. Cependant, le rendement de chaque portefeuille d’investisseur peut varier selon la période d’investissement et les choix de placement. Pour certains, ce peut être un rendement sur 7 ans de 2 % et pour d’autres, il peut s’élever à 12 %, selon le momentum et le hasard des marchés. De plus, selon les études de Dalbar (en anglais), la plupart des investisseurs obtiennent des rendements plus faibles que les fonds dans lesquels ils investissent.

L’investisseur doit tenir compte de ces écarts de rendement dans sa planification. Personne ne peut contrôler les réactions des marchés financiers. On ne peut que surfer!

Graphique : Portrait d’un marché boursier haussier pour un portefeuille équilibré



Graphique : Portrait d’une baisse des bourses au début et la reprise par la suite




William-André Nadeau

William-André Nadeau

William-André Nadeau est vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Tactex. Il possède 32 ans d’expérience dans le domaine des services financiers, à titre de courtier, d’analyste et de gestionnaire de portefeuille.

Au cours de sa carrière, M. Nadeau a conçu et développé, avec succès, plusieurs services et produits financiers pour les investisseurs, comme le service de gestion assistée et l’application des conclusions de la recherche en finance comportementale à la gestion de portefeuille. Il est régulièrement consulté par la presse écrite au sujet des stratégies d’investissement et des performances des marchés boursiers. Il a également animé et participé à une centaine de séminaires et conférences portant sur les investissements boursiers et les revenus de retraite. Avant de se joindre à Tactex Gestion d’actifs, M. Nadeau a été président et gestionnaire de portefeuille chez Orientation Finance. Il a aussi cofondé et propulsé deux firmes de courtage : Investissements Courvie et Nadeau, Provencher et Associés.

Vous pouvez communiquer avec lui à : wanadeau@tactex.ca

Pour consulter les archives des blogues et balados de William-André Nadeau, cliquez ici.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques