A A A
Épargne

AMG : pour l’amour de vos petits-enfants!

1er juin 2015 | Soumis par la Financière Sun Life | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Présenté par :

Avez-vous, dans votre clientèle, des baby-boomers bien nantis, à deux pas de la retraite qui ont à cœur la santé de leur famille? Si tel est le cas, faites-leur connaître la possibilité de prendre un contrat d’assurance maladie grave (AMG) pour leurs petits‑enfants : c’est un geste généreux appelé à favoriser, tôt ou tard, la situation financière de leurs propres enfants. Stéphanie Paillé, directrice régionale des ventes à la Financière Sun Life, partage son expertise à ce sujet avec vous.

« Lorsqu’un jeune enfant souffre d’une grippe, l’un des parents demeure à la maison, quelques jours, le temps nécessaire à sa guérison. Stéphanie Paillé fait un parallèle intéressant : advenant une maladie grave chez l’enfant, nul doute qu’au moins un des deux parents souhaitera rester avec lui à la maison pour lui fournir tous les soins dont il a besoin. Or, qu’arriverait-il aux finances familiales si l’un des parents devait renoncer à son salaire sur une plus longue période de temps? », questionne-t-elle. Il y a de fortes chances que le portefeuille des parents ne soit pas suffisamment garni pour éponger les dépenses additionnelles requises aux soins de l’enfant, sans compter, justement, la perte prévisible de revenus pour le parent-accompagnateur. À ce stress financier s’ajoutent, évidemment, les tensions psychologiques associées au statut de l’enfant, de même que les répercussions possibles sur les autres enfants de la maisonnée…

L’idéal serait de protéger les finances familiales contre les répercussions d’une maladie grave chez un des enfants par un contrat d’AMG. Et comme les parents doivent bien souvent composer avec un budget serré, en raison de l’hypothèque, des paiements de voiture, des cotisations REER, des dépôts au CELI et d’une carte de crédit drôlement bien remplie, l’idée d’offrir une AMG aux petits-enfants pourrait très bien provenir des grands-parents! « Ces derniers offrent d’ailleurs souvent de contribuer à l’épargne destinée à leurs petits-enfants, que ce soit par l’ouverture d’un compte de banque au nom de l’enfant, ou de faire un premier dépôt au REEE », remarque avec justesse Stéphanie Paillé.

Et nul besoin de sacrifier l’un au détriment de l’autre. « Les grands-parents pourraient très bien diviser le montant qu’ils souhaitent offrir entre les deux solutions financières », dit-elle, faisant ainsi référence au REEE et à l’AMG.

La simple mécanique

L’enfant est la personne assurée (une personne par contrat), et les grands-parents désignent les parents ou le tuteur légal pour recevoir les prestations payables. Ça leur permettrait, comme expliqué précédemment, d’assumer tous les frais relatifs à la maladie grave de leur progéniture!

Il est à noter que tous les enfants d’une même famille doivent être couverts par une assurance « similaire », c’est-à-dire une prime d’un même montant pour tous les enfants, un même capital nominal ou la couverture d’AMG maximale selon l’âge de chaque enfant.

La brillante astuce

Une garantie facultative de remboursement de primes est disponible dans les deux types de contrats d’AMG dédiés aux enfants. Pour un contrat dont les primes sont payées pendant toute la durée de celui-ci, il est possible d’obtenir un remboursement automatique de 75 % des primes au 15e anniversaire du contrat ou à l’anniversaire du contrat le plus proche du 25e anniversaire de naissance de l’enfant assuré, selon la dernière occurrence. « Ce remboursement de primes pourrait, par exemple, servir de « boost » au REEE de l’enfant au moment opportun ou encore lui servir de mise de fonds pour l’achat d’une maison », suggère Stéphanie Paillé. Et la beauté de la chose? « La protection d’AMG demeure en vigueur », confirme-t-elle.

La chose à savoir

On pourrait aussi opter pour un contrat dont les primes sont payées pour une période de temps limitée (en 10 ou en 15 ans), si cela correspond davantage à la capacité financière des grands‑parents.

La conclusion

Rappelez à votre client – le grand-parent – que le cadeau qu’il s’apprête à offrir à son petit-enfant suivra ce dernier à toutes les étapes de sa vie. Il sera couvert en cas de maladie grave, bien sûr, mais cela pourrait également lui permettre d’avoir une partie des fonds nécessaires à la réalisation d’un projet qui lui tient à cœur, comme poursuivre des études postsecondaires grâce à un REEE bien garni, lancer sa propre entreprise ou encore fonder une famille, grâce aux efforts combinés de ses parents et de ses grands-parents…

Il y a de bonnes chances que les clients qui choisissent d’offrir une AMG à leurs petits-enfants aient accumulé un patrimoine important au cours de leur vie. Ce type de client pourrait bénéficier de conseils financiers plus élaborés. L’équipe des techniques avancées de planification de la Financière Sun Life offre un savoir-faire technique et de l’aide dans la préparation de dossiers complexes. Pour plus de renseignements sur les produits d’assurance-santé ou sur le service des techniques avancées de planification de la Financière Sun Life, votre équipe des ventes pourra vous aider.

Loading comments, please wait.