A A A
Épargne

Les avantages d’une assurance maladies graves à la retraite

1er août 2017 | Soumis par la Financière Sun Life | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

rrc_sunlife_auout_2017_pourquoi_ajouter_assurance_maladie_grave_425x283

Présenté par :

Près de la moitié des gens au pays recevront, au cours de leur vie, la triste nouvelle du diagnostic d’un cancer, selon la Société canadienne du cancer[1]. Mais il y a une lueur d’espoir. Le taux de survie, en moyenne, pour tous les types de cancers est maintenant d’environ 60 %[2].

Comme un si grand nombre de victimes du cancer survivent, les avantages qu’offre l’assurance maladies graves (AMG) – qui couvre le cancer et une vaste gamme de maladies dévastatrices – sont plus importants que jamais :

  1. L’AMG verse une somme forfaitaire qu’on peut utiliser comme on veut.
  2. Cette somme peut aider à gérer les frais supplémentaires liés à la maladie, y compris ceux permettant de prendre un congé prolongé du travail, se déplacer pour les traitements, payer les médicaments qui ne sont pas couverts par un régime d’assurance maladie ou acheter de l’équipement médical.
  3. Cela évite au client d’avoir à effectuer des retraits anticipés de son épargne-retraite pour payer des soins de santé.

Démontrez à vos clients comment une maladie grave pourrait considérablement réduire leur épargne-retraite. Puis, expliquez-leur comment l’AMG peut protéger cette épargne contre les répercussions que pourrait avoir une maladie grave.

Voici un exemple pour mesurer les répercussions éventuelles d’une maladie grave sur l’épargne-retraite. Le scénario A* du graphique ci-dessous montre la valeur projetée de l’épargne d’un homme qui aurait environ 1,3 million de dollars à 65 ans. S’il attendait d’avoir 71 ans pour retirer les fonds, il pourrait alors disposer d’une épargne-retraite de plus de 1,7 million de dollars.

rrc_sunlife_aout_2017_pourquoi_ajouter_assurance_maladie_grave_graphique_1_450

* On suppose qu’il a 200 000 $ dans un REER et 40 000 $ dans un compte d’épargne non enregistré à 45 ans. Il cotise 18 000 $ par année à son REER et verse 3 000 $ par année dans son compte d’épargne, et ce, pendant 20 ans, en supposant un taux de croissance de 5 % et un taux d’imposition de 35 %.

Le graphique ci-dessous présente le scénario B et le compare au scénario A où l’on indique ce qui se passerait si cet homme recevait le diagnostic d’une maladie grave à 64 ans**. Il aurait presque 1,3 million de dollars à 71 ans, soit 450 000 $ de moins que la valeur projetée dans le scénario A et beaucoup moins que la somme de 1,5 million de dollars qui avait été estimée pour réaliser ses objectifs de retraite. Le scénario B évalue les répercussions importantes qu’une maladie grave peut avoir sur l’épargne-retraite.

rrc_sunlife_aout_2017_pourquoi_ajouter_assurance_maladie_grave_graphique_2_450

** On suppose que les dépenses s’élèvent au montant estimatif de 250 000 $ (140 000 $, plus l’inflation au cours d’une période de 19 ans). On suppose un taux de croissance avant impôt de 5 %.

Le graphique ci-dessous propose le scénario C avec une AMG dont la prestation est de 250 000 $. Les versements au REER et au compte d’épargne non enregistré seront réduits de la prime annuelle d’assurance de 5 605 $. Si l’assuré souffre d’une maladie grave couverte par l’assurance, une prestation forfaitaire est versée. Grâce à cette somme, il est moins probable qu’il ait à puiser dans son épargne. À l’âge de 71 ans, il pourrait atteindre son objectif de retraite de 1 496 245 $***. Cela représente plus de 200 000 $ de plus que s’il s’était rétabli à la suite d’une maladie grave sans les fonds provenant d’un contrat d’AMG.

rrc_sunlife_aout_2017_pourquoi_ajouter_assurance_maladie_grave_graphique_3_450

*** On suppose un taux de croissance avant impôt de 5 % et des frais de soins de santé ne dépassant pas 250 000 $. Les résultats du scénario C ont été obtenus manuellement.

Assurance maladies graves : Pensez-y… Entretien avec Samuel et Anita

Voyez comment une maladie grave pourrait affecter les finances d’un couple et comment trois stratégies financières différentes font appel à l’AMG pour aider ce couple aux différentes étapes de leur vie.

Mais pourquoi acheter une AMG pour enfant?

Les parents feront tout ce qu’ils peuvent pour protéger leurs enfants et les garder en santé – c’est tout naturel pour eux, même quand les enfants sont grands.

Personne n’aime penser qu’un de ses enfants pourrait tomber gravement malade, mais cela peut arriver. Lorsqu’un enfant assuré par une AMG reçoit le diagnostic d’une maladie couverte et survit au-delà du délai d’attente, le propriétaire du contrat reçoit une somme forfaitaire qui peut l’aider à payer, entre autres, les frais médicaux qui autrement pourraient entraîner de sérieux problèmes d’ordre financier.

Posez ces questions aux clients pour les aider à prendre en considération les répercussions d’une maladie grave :

La somme globale versée au titre d’un contrat d’AMG peut aider les parents, selon leurs besoins, à se concentrer sur le rétablissement de leur enfant, atténuer le fardeau financier qui accompagne une maladie grave et leur permettre de continuer de cotiser à leur épargne-retraite.

Inclure l’option Remboursement automatique des primes et remboursement des primes à la résiliation ou à l’expiration est vraiment un choix judicieux. Cette option permet de bénéficier d’un remboursement de 75 % des primes, si le client n’a présenté aucune demande de règlement avant l’âge de 25 ans. Le client reçoit automatiquement un versement forfaitaire et l’enfant continue à être assuré.

Cela présente deux avantages certains :

  • Le client a l’esprit tranquille, sachant que son enfant est assuré en cas de maladie grave.
  • L’argent lui sera versé quand l’enfant s’acquittera peut-être d’un prêt étudiant ou achètera sa première maison.

Si le client résilie son contrat par la suite, il pourrait être admissible au remboursement du reste de ses primes[3].

L’AMG fonctionne bien pour les parents qui approchent des années cruciales pour épargner avant la retraite – ceux qui ont 45 ans et plus – mais qui ont de jeunes enfants. Elle est efficace aussi pour les grands-parents qui veulent aider leurs petits-enfants.

Lorsque les grands-parents achètent une AMG, ils aident leurs petits-enfants à :

  • obtenir les primes réservées aux jeunes;
  • garantir leur assurabilité future.

Saviez-vous que lorsque la propriété d’un contrat d’AMG est transférée d’un grand-parent à un parent ou à un petit-enfant, il n’y a aucune conséquence fiscale? Les règles d’attribution ne s’appliquent pas, puisque le contrat d’AMG est transféré à un enfant adulte, ou à un petit-enfant si les grands-parents transfèrent la propriété du contrat lorsque l’enfant est assez âgé pour en être le propriétaire.

Les clients qui reçoivent le diagnostic d’une maladie grave ou dont l’enfant reçoit ce diagnostic ne voudraient pas devoir puiser dans leur épargne-retraite durement gagnée, ou reporter la retraite qu’ils ont longuement préparée et planifiée.

On n’aime pas y penser, mais le risque d’être atteint d’une maladie grave comme le cancer, et d’y survivre, augmente. Aidez les clients à comprendre les nombreux avantages qu’offre l’AMG et le rôle qu’elle joue dans leurs plans pour la retraite.

Pour obtenir plus de renseignements sur l’AMG et les stratégies pour protéger les familles et les actifs des clients, communiquez avec votre directeur des ventes à la Financière Sun Life.



[1] Rapport de la Société canadienne du cancer, juin 2017.
[2] Société canadienne du cancer, 2017.
[3] L’option de remboursement des primes de l’Assurance maladies graves Sun Life prévoit le remboursement automatique de 75 % des primes au 15e anniversaire du contrat ou à l’anniversaire du contrat le plus proche du 25e anniversaire de naissance de l’enfant, selon ce qui se produit en dernier. Le solde des primes remboursables est versé si on met fin au contrat à partir du 30e anniversaire du contrat ou de l’anniversaire du contrat le plus proche du 40e anniversaire de naissance de la personne assurée, selon ce qui se produit en dernier. La prestation est versée au propriétaire du contrat. Cette garantie facultative est offerte pour les contrats d’enfant si on a choisi la période de paiement « jusqu’à l’âge de 75 ans » ou « jusqu’à l’âge de 100 ans ».

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000