A A A
Épargne

Aider la génération Y à planifier son avenir

3 février 2014 | Soumis par la Financière Sun Life | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Présenté par :

La génération Y est connue sous différents noms : la génération du millénaire, les échos-boomers, etc. Cette génération gagne à être connue, car elle représente en quelque sorte l’avenir de vos affaires de retraite[1]. La génération Y est formée des enfants des baby-boomers. Ceux-ci comptent pour 27 % de la population canadienne, contre 29 % pour leurs parents[2]. Cette génération est donc presque aussi nombreuse que celle des baby-boomers, mais puisque bon nombre de ses membres commencent tout juste leur vie d’adulte, ils n’ont pas eu la chance d’avoir une influence aussi grande que leurs parents sur l’économie canadienne… du moins pas encore.

Investissez dans la relation, récoltez-en le fruit pendant des années

Le marché de la retraite de l’industrie des services financiers s’attache actuellement à aider les baby-boomers à faire la transition vers la retraite. En tant que conseiller, vous pouvez avoir une incidence importante sur vos affaires aujourd’hui en vous concentrant sur ce marché. Mais ne laissez pas de côté l’occasion de recruter une nouvelle clientèle à long terme, celle de la génération Y. Au cours des 10 prochaines années, on prévoit que les Canadiens pourraient hériter d’environ 895 milliards de dollars de leurs aînés par la transmission du patrimoine d’une génération à l’autre[3]. Même si la plus grande partie de cet héritage sera probablement versée aux baby-boomers, à la fin de la période de 10 ans, les jeunes de la génération Y auront entre 30 et 50 ans et pourraient recevoir une partie de ce patrimoine de leurs parents ou de leurs grands-parents. Des conseils financiers sur la façon de bien gérer ces héritages pourront les aider à atteindre leurs objectifs financiers.

La génération Y commence à bâtir son actif financier et il est important d’établir une relation solide avec elle dès le début du processus. Une recherche menée par DSA Media et Brown Communications Group[4] a démontré que lorsqu’un membre de la génération du millénaire choisit une marque, il y a 70 % de chance qu’il devienne un client régulier et qu’il apprécie surtout l’authenticité, l’intégrité et les résultats. Selon la même recherche, 44 % des jeunes Canadiens de cette génération disent qu’ils publient leurs commentaires en ligne lorsqu’ils sont satisfaits d’un produit et préfèrent à leur tour demander des recommandations sur leurs réseaux sociaux lorsqu’ils doivent prendre une décision relativement à des services. Les recommandations de clients de la génération Y pourraient avoir une incidence positive sur votre chiffre d’affaires aujourd’hui et leur fidélité pourrait favoriser vos affaires dans l’avenir.

Esprit d’entreprise

La génération Y est la génération la plus instruite de l’histoire[5]. Toutefois, elle se heurte à de nombreux obstacles lorsque vient le temps de trouver un emploi rémunérateur[6]. Les jeunes de la génération Y ne se contentent pas tous d’attendre que les occasions se présentent à eux. Ils s’adaptent à leur situation économique et sont deux fois plus nombreux que la moyenne canadienne à choisir l’entrepreneuriat[7]. Ces jeunes sont tournés vers l’avenir et se lancent dans une grande aventure. Mais, avec une planification prudente, des conseils et de la persévérance, ils peuvent réussir et vous pouvez les aider à avoir une meilleure vue d’ensemble de leurs besoins financiers futurs.

À titre de conseiller, vous pouvez aider les jeunes entrepreneurs à bien démarrer en déterminant les produits d’épargne qui les aideront à accumuler le capital nécessaire pour financer leurs rêves. Une fois leur entreprise créée, vous pouvez souligner la nécessité d’établir des régimes de retraite et d’assurance, et proposer des solutions en ce qui touche les avantages et les incitatifs qu’ils peuvent offrir à leurs employés.

Objectifs similaires, situation différente

Même si les membres de la génération Y abordent leur carrière différemment de leurs parents, ils ont les mêmes objectifs : s’acheter une maison, se marier, avoir des enfants, prendre leur retraite par anticipation, etc.[8] Ils ne sont peut-être pas prêts à prendre ces engagements financiers maintenant, mais vous pouvez leur donner des conseils pour les aider à faire des choix qui pourront leur être profitables dans l’avenir.

Les clients de la génération Y qui souhaitent prendre leur retraite par anticipation ou acheter une maison peuvent tirer avantage d’un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) comme produit d’épargne. Vous proposez peut-être déjà à ceux d’entre eux qui veulent acheter leur première maison d’utiliser un REER pour les aider à épargner en vue de cet achat, afin qu’ils puissent profiter du Régime d’accession à la propriété de l’Agence du revenu du Canada. Pendant ce temps, ils devront aussi épargner en prévision de leur futur revenu de retraite. C’est une stratégie d’épargne judicieuse tout particulièrement pour ceux qui bénéficient de programmes de cotisations patronales complémentaires. Bien qu’aider les clients de la génération Y à épargner en vue de l’achat d’une maison puisse ne pas vous rapporter gros, une fois que vous les aurez aidés dans ce processus, vous aurez gagné leur confiance et vous serez en position de leur proposer des solutions comme une protection hypothécaire[9], et de leur donner des conseils en matière de placement et d’assurance au fur et à mesure que leur famille et leur actif grandiront.

À quoi tout cela se résume-t-il?

La génération Y connaît peut-être un départ plus lent sur le plan financier, mais ça ne signifie pas que vous deviez l’écarter des clients éventuels. C’est une génération importante qui obtiendra des gains financiers à mesure qu’elle avancera dans sa vie adulte et que les membres de la génération précédente prendront leur retraite. Investissez dès aujourd’hui dans sa confiance et sa loyauté pour que vos affaires et vos clients puissent tous deux prospérer dans l’avenir.

 



[1] Katie KEIR, Gen Y: Your future clients, Advisor.ca, 2012
[2] Statistique Canada, 2013
[3] Household Balance Sheet Report, Investor Economics, 2013
[4] JOLT – Tapping into the Minds of Millenials, Brown Communications Group, 2012
[5] Lauren FRIESE et Cassandra JOWETT, «The six ways Generation Y will transform the workplace», The Globe and Mail, 2013
[6] Ontario’s youth unemployment among worst in Canada, CBC News, 2013
[7] Brian BANKS, «How Millennials are set to take over the Canadian Economy», The Financial Post, 2013
[8] «Generation Y in Canada: National Poll of Millenials Reveals a Troubled Generation (Infographic)», The Huffington Post Canada, 2012
[9] Agence du revenu du Canada, 2014

Loading comments, please wait.