A A A
Épargne

Bien guider vos clients qui partent dans le sud pour l’hiver

2 décembre 2013 | Soumis par la Financière Sun Life | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Voici revenu le temps de l’année où certains retraités canadiens s’apprêtent à échapper à l’hiver… et ils quittent le pays en masse! En 2012, le nombre record de 3,6 millions de Canadiens, soit 10 % de la population canadienne, ont passé du temps en Floride seulement [1]. Avant de partir pour le sud, il serait sage de leur rappeler de consulter leur conseiller afin de les aider à prendre des décisions judicieuses concernant l’impôt et l’assurance aux États-Unis.

Trois choses à mentionner aux clients qui passent l’hiver au soleil :

  1. Impôt – L’impôt que ces «retraités migrateurs» pourraient devoir payer dépend de leur classification. Pour déterminer cette classification, le «Internal Revenue Service» (IRS) américain utilise une formule qui calcule le temps passé aux États-Unis durant trois années consécutives. Cela permet de déterminer s’ils ont une «présence importante» et s’ils ont la responsabilité de présenter une déclaration d’impôt sur le revenu aux États-Unis et des formulaires de déclaration d’actifs étrangers.
     
    Une bonne compréhension des éléments de base de la planification fiscale vous permettra d’augmenter vos connaissances en gestion de patrimoine, particulièrement pour vos clients qui passent l’hiver dans le sud. Placements mondiaux Sun Life a établi un partenariat avec le Knowledge Bureau pour offrir un module en ligne gratuit, « La fiscalité : une approche pratique » qui donne droit à des UFC.
  2.  

  3. Immobilier – Les Canadiens sont les plus importants acheteurs étrangers de biens immobiliers résidentiels aux États-Unis, dont la valeur est estimée à 50 milliards de dollars en Floride seulement[2]. L’impôt foncier en Floride pour les propriétaires non résidents est très élevé, et ces derniers courent le risque d’être soumis à l’impôt américain sur les successions à leur décès. Cela ne tient pas compte des frais liés à une propriété dans le sud, notamment pour le contrôle des insectes et animaux nuisibles, les dégâts causés par l’eau, l’entretien de la piscine et les ouragans. Certains clients pourraient ne pas être en mesure d’en assumer la responsabilité financière. De plus, s’ils louent leur propriété durant les périodes de l’année où ils n’y sont pas présents, l’impôt sur le revenu de location brut et sur le revenu de location net peut être complexe, sans compter les exigences de production des déclarations.
  4.  

  5. Assurance
    • Assurance-santé (pour les frais médicaux courants) – La période de temps pendant laquelle l’assurance publique couvrira les retraités migrateurs alors qu’ils sont à l’étranger variera en fonction du type d’assurance que leur offre leur province de résidence. Ce sont des renseignements importants dont certains clients ne sont pas au courant. Aidez-les à savoir comment ils peuvent maintenir la couverture que leur procure leur régime d’assurance-maladie provincial tout en vivant aux États-Unis une partie de l’année.
    • Assurance-voyages (pour les frais médicaux d’urgence) – Les retraités migrateurs devraient prévoir une assurance-voyage pour parer aux imprévus et aux frais que cela pourrait engendrer. Quant à ceux qui ont déjà de l’assurance, comprennent-ils les exclusions et les restrictions de leur police? Ont-ils déclaré tous les renseignements sur leur état de santé lorsqu’ils ont souscrit l’assurance? Vous pouvez les aider à comprendre que s’ils ne l’ont pas fait, ils pourraient se retrouver sans couverture au moment où ils en ont le plus besoin.

Se détendre à la plage et profiter du temps chaud, voilà qui est certainement séduisant pour les retraités migrateurs. Pourtant, cela perdra tout attrait s’ils doivent faire face à des dépenses et à des impôts imprévus. Parlez d’épargne avec ces clients : vous les aiderez à faire un séjour agréable dans le sud… sans mauvaises surprises!

 



[1] Visit Florida, 2013
[2] DALBY, Nick. Avoiding the Snowbirds’ trap, The Star, 11 février 2013.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000