A A A
Épargne

Pourquoi les adultes plus âgés empruntent-ils une voie différente pour quitter le marché du travail?

5 août 2014 | Soumis par la Financière Sun Life | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Présenté par :
Financière Sun Life / Le 5 août 2014


Les baby-boomers redéfinissent la retraite, effaçant la ligne qui séparait une vie professionnelle active et le début de la retraite définitive.

La réalité est que nous vivons et travaillons plus longtemps. Et, pour de nombreux conseillers, la clé sera de reconnaître comment cette nouvelle réalité modifie la vision de la retraite et la planification financière des clients.

L’époque des grandes fêtes pour célébrer les 30, 40 ou 50 ans de service d’un employé au sein d’une entreprise est révolue. Les baby-boomers délaissent de plus en plus le concept des jours d’insouciance passés avec leurs petits-enfants, partenaires de golf ou amis du club de bridge. Aujourd’hui, certains prennent plutôt leur retraite de manière graduelle, réduisant leurs heures de travail ou quittant un emploi pour en occuper un nouveau.

L’Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014 a révélé que 65 % des répondants qui comptent travailler après l’âge de 65 ans le feront par nécessité, alors que 35 % le feront par choix. Statistique Canada a également conclu que plus de la moitié des travailleurs âgés de 55 ans et plus retournent sur le marché du travail au cours de la décennie suivant leur départ à la retraite.[1]

Certains Canadiens choisissent de prolonger la période pendant laquelle ils touchent un revenu alors que leur salaire est à son plus haut niveau. D’autres aiment tout simplement travailler, que ce soit à temps plein, à temps partiel ou à titre de consultant quelques jours par semaine. Les conseillers devront voir avec leurs clients en quoi cette nouvelle réalité aura une incidence sur la planification de la retraite.

Épuiser son épargne-retraite?

Au Canada, le groupe d’âge des centenaires connaît une croissance très rapide, tout juste derrière le groupe des 60 à 64 ans.[2]

Le prolongement de l’espérance de vie est une bonne nouvelle, mais elle s’accompagne souvent de défis. Les retraités auront besoin de conseils sur la façon de subvenir à leurs besoins pendant ces années supplémentaires.

Évidemment, les risques de maladies augmentent avec l’âge et continuer à travailler ou prendre une retraite progressive peuvent être vus comme des moyens de s’assurer qu’un flux de revenu mesurable sera disponible en cas de problème de santé imprévu.

Même si certains baby-boomers continuent de travailler et n’ont pas nécessairement besoin d’un revenu supplémentaire, il est toujours pertinent de discuter de leurs objectifs de retraite pour s’assurer que l’épargne sera suffisante en cas de besoin. Vos conseils judicieux pourraient faire la différence entre rester simplement à flot et vivre la retraite souhaitée.

Si les adultes plus âgés choisissent de demeurer sur le marché du travail plus longtemps, c’est peut-être qu’ils sont préoccupés par une épargne-retraite insuffisante, par l’instabilité des marchés, par un revenu de retraite provenant des REER ou des prestations de la RRQ ou du RPC trop modeste ou encore parce que l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse (SV) passera de 65 ans à 67 ans. Les gens veulent désormais avoir l’assurance qu’une partie de leur revenu de retraite sera garanti pour le reste de leur vie.

Savez-vous quelle vision vos clients ont de la retraite ? Qu’ils souhaitent continuer à travailler par désir ou par nécessité, cela fera une différence dans la façon dont vous adapterez vos conseils en matière de planification financière et en fin de compte comment vous les aiderez à atteindre la sécurité financière à toutes les étapes de leur vie.

La série de vidéos Mon argent pour la vieMC peut vous aider à amorcer cette conversation avec vos clients. Les vidéos sont orientées vers l’importance de la constitution et de la protection de l’épargne, la protection de la famille et la couverture des besoins de santé éventuels. Courtes et animées, elles expliquent clairement les concepts de revenu de retraite, notamment l’importance de l’assurance.

Les baby-boomers redéfinissent la retraite et ils ont plus que jamais besoin d’être bien conseillés par une personne de confiance. En montrant que vous comprenez les besoins des clients et que vous allez au-devant de ces besoins, vous pouvez les aider à créer un plan financier global qui leur permettra de prendre leur retraite en toute confiance.




[1] Aneta Bonikowska et Grant Schellenberg. Transitions d’emploi chez les travailleurs âgés qui quittent un emploi à long terme : analyse fondée sur des données administratives. Statistique Canada. Ottawa : Division de l’analyse sociale. (Janvier 2014)
[2] Les centenaires au Canada, Recensement de 2011, Statistique Canada. (Mai 2012)

Loading comments, please wait.