A A A
Épargne

Prévoir des rénovations dans un plan de retraite?

1er avril 2014 | Soumis par la Financière Sun Life | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Présenté par :


On n’est jamais si bien que chez soi. Que ce soit pour des raisons familiales, de confort ou d’attachement, la «maison» est un lieu privilégié pour bon nombre d’entre nous, ce que confirme d’ailleurs l’Indice canadien de report de la retraite Financière Sun Life 2014.

En effet, le sondage révèle qu’au Canada, près de 6 propriétaires sur 10 (58 %) n’ont pas l’intention de vendre leur maison à la retraite. Ils souhaitent plutôt y rester le plus longtemps possible. Cette tendance est connue sous le nom de «vieillir chez soi.» Le gouvernement du Canada définit le vieillissement chez soi comme le fait de «disposer des services de santé et des services sociaux […] dont vous avez besoin pour vivre de façon autonome et en toute sécurité dans votre domicile ou votre collectivité aussi longtemps que vous le désirez et que vous le pourrez.»

Or, pour ce faire, il est impératif de mettre un plan en place. Certains clients pourraient donc se tourner vers vous pour obtenir des conseils – financiers ou autres. À ce sujet, les quelques renseignements d’ordre général suivants pourraient vous être fort utiles :

Rénovations résidentielles

Même si les effets du vieillissement diffèrent d’une personne à l’autre, l’équilibre, la mobilité, la vision et la force physique sont souvent les aspects qui changent le plus. Des rénovations pourraient s’avérer nécessaires pour que la maison demeure un endroit accessible et sécuritaire pour ses occupants, pensons notamment à :

  • l’ajout d’unités d’éclairage ou l’installation d’un éclairage plus puissant (à l’intérieur et à l’extérieur)
  • l’installation de mains courantes de chaque côté des escaliers et de barres d’appui dans les salles de bain
  • la construction d’entrées sans obstacle ou se trouvant au niveau du sol
  • l’ajout de passerelles et l’élargissement des portes
  • l’installation d’un revêtement de sol antidérapant
  • l’installation de baignoires à porte et de sièges de baignoire
  • l’installation de comptoirs à hauteur réglable
  • le remplacement des poignées de porte par des poignées à levier
  • l’installation de monte-escaliers et d’ascenseurs
  • l’installation de systèmes d’intervention d’urgence

Encouragez les clients à consulter plusieurs entrepreneurs en rénovation professionnels pour échanger des idées et connaître leurs options, notamment en ce qui a trait à la façon de rénover pour que le résultat final soit à la fois esthétique et fonctionnel. Il est important d’obtenir un devis écrit de chaque entrepreneur, à des fins de comparaison, et il est essentiel d’avoir des références. Les clients peuvent également en savoir plus sur l’embauche d’un entrepreneur en consultant le site Web de l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ). L’APCHQ propose, avec son programme Réno-Maître, certaines garanties sur les travaux exécutés par des entrepreneurs certifiés. Il serait également pertinent de proposer aux clients de consulter le site Web de la Régie du bâtiment du Québec pour s’assurer que l’entrepreneur choisi détient les licences requises pour l’exécution des travaux. Par ailleurs, le site Web Éducaloi propose des trucs pratiques pour s’assurer de protéger ses droits avant de débuter des travaux de rénovation.

Pour les conseils d’ordre financier, si le budget est une question problématique, certaines avenues sont possibles. Bien sûr, vous pouvez tout d’abord suggérer aux clients d’effectuer leurs rénovations de manière graduelle plutôt que d’un seul coup. Songez également aux contrats d’assurance-vie permanente de certains clients, qui pourraient présenter une valeur de rachat qu’ils pourraient utiliser périodiquement afin de couvrir leurs dépenses de rénovation*. Ensuite, il est possible de bénéficier de subventions pour l’aménagement du logement. À titre d’exemple, le Programme d’adaptation de domicile (PAD), offert par la Société d’habitation du Québec, a pour but de permettre à une personne handicapée ou limitée dans l’accomplissement de ses activités de réaliser des travaux dans son logement actuel qui lui permettront d’accomplir ses activités quotidiennes. Il consiste en une aide financière pour l’exécution des travaux qui répondent aux besoins de la personne visée.

Réseau de soutien

Lorsque les clients sont en bonne santé, avant leur retraite ou au début de celle-ci, il peut sembler prématuré d’aborder la question du réseau de soutien. Toutefois, il n’est jamais trop tôt pour en commencer la planification.

Au départ, un réseau de soutien peut être simplement constitué de quelques membres de la famille qui aident à l’entretien de la maison : tondre la pelouse, faire le ménage, pelleter la neige. Au fil du temps, cette aide peut s’étendre aux commissions et aux finances. Puis, à mesure que l’état de santé des clients se dégrade et qu’ils ont besoin d’aide pour prendre un bain ou s’habiller ou qu’ils ont besoin de soins médicaux, il se peut que les membres de la famille ne soient plus en mesure d’aider ou qu’ils n’aient pas les compétences pour le faire. Alors les questions suivantes s’imposent :

  • Est-ce que ces services sont offerts dans ma communauté?
  • Combien ces services coûtent-ils?
  • Y a-t-il des coûts couverts (en totalité ou en partie) par le gouvernement?
  • Suis-je assuré convenablement? Dois-je explorer des solutions de soins de longue durée?

Encouragez les clients à se renseigner auprès de leur fournisseur de soins de santé sur les
services offerts dans leur communauté ou à faire des recherches à ce sujet sur Internet. En cherchant «services de soins de santé pour aînés» ou «soins à domicile pour les personnes âgées», pour une province ou une ville donnée, ils découvriront les ressources à leur disposition dans leur secteur. Par exemple, le crédit d’impôt provincial pour maintien à domicile des aînés permet aux personnes visées d’obtenir un crédit d’impôt pour les frais engagés pour des services occasionnels de maintien à domicile, comme la préparation des repas ou l’entretien ménager.

Par ailleurs, la vidéo Mon argent pour la vie Pourquoi la santé? est une autre ressource de choix. Cette vidéo montre aux clients comment leurs besoins changeront à la retraite et l’importance de la planification. Elle peut également vous aider à amorcer la conversation sur l’assurance-santé, afin de renforcer le réseau des clients.

On est si bien chez soi

Pour bon nombre de gens, demeurer chez soi le plus longtemps possible est une grande priorité. Or, vieillir à domicile exige une planification minutieuse, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison. Ainsi, les clients pourraient se tourner vers vous pour obtenir des conseils à ce sujet. Servez-vous des renseignements fournis dans le présent document pour les aider à approfondir leurs connaissances et à profiter de leur retraite dans un environnement où ils sont à l’aise : un environnement familier, sécuritaire et accessible.

 


 
*Accéder à la valeur de rachat d’un contrat d’assurance-vie permanente peut avoir des conséquences fiscales. Les clients devraient consulter un fiscaliste ou un conseiller juridique avant d’établir un plan de retrait.

Trouvez d’autres astuces sur la sécurité à domicile dans l’article Votre maison est-elle sécuritaire pour les personnes âgées? qui a paru dans Simplement Brillant.

Loading comments, please wait.