A A A
Économie

Ayez en tête un portrait actuel de la retraite pour mieux aider vos clients

4 février 2013 | Soumis par la Financière Sun Life

  • envoyer
  • imprimer

Centre de ressources sur la retraite / Indice de report de la retraite    

Le visage de la retraite est en train de changer
Saisissez l’occasion d’aider vos clients

L’indice canadien de report de la retraite Sun Life mesure la façon dont nous envisageons la retraite et ce que nous pensons de nos plans pour y arriver. Depuis 2008, il mesure la façon dont la retraite – ou, dans de nombreux cas, le report de la retraite – évolue à l’échelle du pays.

Le report de la retraite?

Le report de la retraite reflète notre nouvelle réalité. Le rêve d’une retraite anticipée s’évanouit pour de nombreux Canadiens. Certains se demandent s’ils veulent vraiment prendre leur retraite, même si l’argent n’est pas un problème. Pour d’autres, un départ à la retraite avant 65 ans est irréaliste s’ils souhaitent maintenir leur train de vie.

Le marché de la retraite évolue et les occasions à saisir changent elles aussi pour vous. C’est le moment d’en profiter au maximum!

Voici quelques-uns des résultats de l’Indice canadien de report de la retraite 2012. Ils révèlent les préoccupations des Canadiens au sujet de leurs finances. Vous pouvez les aider à se débarrasser de ces soucis :

Épargne insuffisante
Les Canadiens disent qu’il faut commencer à épargner dès 24 ans en vue de la retraite. Un tiers des Canadiens s’attendent à disposer de moins de 100 000 $ au moment de la retraite. À peine plus d’un Canadien sur cinq (21 %) s’attendent à avoir épargné entre 100 000 $ et 250 000 $ à la retraite.

Près de six Canadiens sur dix (58 %) disent que leur niveau actuel d’épargne-retraite les stresse.

  • Plus de la moitié d’entre eux (53 %) ont peur d’épuiser leur capital-retraite.
  • Plus du tiers d’entre eux s’inquiètent de devoir baisser leur niveau de vie et de ne pas pouvoir payer leurs soins de santé à la retraite (37 % et 34 % respectivement).

Ces résultats découlent probablement du fait que les sommes que de nombreuses personnes prévoient épargner sont insuffisantes.

Conjoncture économique
La situation économique actuelle n’est pas très favorable non plus.

  • Plus de la moitié des Canadiens (51 %) s’attendent maintenant à travailler plus longtemps que ce qu’ils avaient prévu au départ, et 42 % d’entre eux disent que leur retraite ne sera pas aussi agréable que ce qu’ils espéraient.
  • Près de la moitié d’entre eux (49 %) sont inquiets des risques de perdre de l’argent dans leurs placements et 70 % aimeraient qu’une partie de leur revenu de retraite soit garanti.

Littératie financière
Le manque de connaissances financières pourrait également expliquer pourquoi les Canadiens sont stressés par leur niveau d’épargne-retraite et pourquoi ils n’épargnent pas assez. Ceux qui bénéficient d’un soutien en matière de planification financière, comme un conseiller ou un plan financier établi, sont davantage en mesure de déterminer la somme qu’ils doivent épargner en vue de la retraite et à choisir les meilleurs instruments de placement pour leur épargne1. Ces personnes sont également plus susceptibles d’être moins stressées2.

1 53 % des Canadiens qui n’ont pas de conseiller ou de plan financier établi admettent qu’ils ne sont pas en mesure de déterminer la somme qu’ils doivent épargner en vue de la retraite, contre 25 % de ceux qui en ont un.
57 % des Canadiens qui n’ont pas de conseiller ou de plan financier établi admettent qu’ils ne sont pas en mesure de choisir les meilleurs instruments de placement pour leur épargne, contre 32 % de ceux qui en ont un.
2 63 % des Canadiens qui n’ont pas de conseiller ou de plan financier établi disent que leur niveau d’épargne-retraite actuel est une source de stress, contre 50 % de ceux qui en ont un.

D’excellentes occasions pour vous

En plus des renseignements sur les changements de la perception de la retraite, le sondage révèle d’excellentes occasions que vous pouvez saisir :

  • La majorité des Canadiens ne sont pas satisfaits du montant actuel de leur épargne-retraite. Seuls 36 % sont «très satisfaits» ou «plutôt satisfaits».
  • Et 43 % disent qu’il ne leur est pas possible de déterminer le montant qu’il leur faut mettre de côté pour la retraite; 48 % ne savent pas quelles sont les meilleures options de placement pour leur épargne.

L’étude a également montré que les Canadiens qui bénéficient du soutien d’un conseiller ou d’un plan financier sont plus convaincus d’avoir suffisamment de revenu à la retraite et sont plus susceptibles d’être satisfaits de leur niveau actuel d’épargne-retraite : 54 % des Canadiens qui font affaire avec un conseiller financier se disent satisfaits de leur épargne-retraite, contre seulement 28 % de ceux qui ne font pas affaire avec un conseiller.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les façons d’aider vos clients avec leur plan de retraite, visitez le site Web Mon café-retraite.

Pour lire les dernières nouvelles, les récits et les astuces touchant le marché de la retraite, visitez le site Web Simplement Brillant.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000