A A A
Épargne

Rembourser son prêt hypothécaire ou épargner pour la retraite?

2 juin 2014 | Soumis par la Financière Sun Life | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Présenté par :


Il y a quelque temps, un journaliste financier demandait à deux comptables généraux accrédités s’il était préférable de rembourser son prêt hypothécaire ou plutôt d’épargner pour la retraite. Le premier a catégoriquement affirmé qu’on doit d’abord rembourser son prêt hypothécaire alors que le second a suggéré de rembourser ses dettes et d’épargner en même temps[1]. De quoi en laisser plus d’un perplexe!

Les Canadiens et les Québécois semblent cependant avoir trouvé la réponse à cette question. C’est du moins ce qu’a révélé l’Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014.

Aussi, en moyenne, les Québécois et les Canadiens s’attendent à ce que seulement 10 % de leur revenu de retraite provienne de la valeur nette de leur maison. Les 90 % restants proviendront de sources comme les régimes d’État, leur épargne personnelle et les régimes de retraite d’employeur[2]:

En outre, plus de la moitié des répondants ont dit ne pas avoir l’intention de vendre leur maison ou de se prévaloir d’un prêt hypothécaire inversé; seule une personne sur quatre prévoit que sa maison représentera sa principale source de revenu de retraite[3].

Quelles pourraient en être les conséquences?

L’Indice révèle davantage : épargner pour la retraite est la priorité financière de seulement 1 personne sur 4 et que près de 6 personnes sur 10 ne prévoient pas utiliser la valeur nette de leur maison pour financer leur retraite. Sachant cela, comment paieront-elles pour que celle-ci réponde à leurs aspirations?[4]

Malheureusement, force est de constater que certains ne pourront vivre la retraite de leurs rêves, particulièrement s’ils n’ont pas suffisamment épargné ou ne participent pas à un régime de retraite d’employeur. Environ 39 % de la population active du Canada participe à un régime d’épargne-retraite d’employeur, soit plus de six millions de personnes. Mais cette proportion est à la baisse : en effet, en 1997, 42 % de la population active participait à un régime d’épargne-retraite[5].

La réalité économique pourrait aussi forcer encore plus de gens à vendre leur maison pour en tirer un revenu de retraite. « Avec le ralentissement de l’économie canadienne, l’immobilier pourrait connaître quelques difficultés, estime Sadiq S. Adatia, premier directeur des placements, Placements mondiaux Sun Life. Dans un marché déjà surchauffé, des pressions additionnelles pourraient se faire sentir de la part des personnes qui approchent de la retraite et qui croient qu’elles n’auront pas assez d’argent pour cette dernière. En raison de ces conditions économiques, elles pourraient alors ressentir le besoin de déménager dans une propriété plus petite afin de bénéficier d’un revenu additionnel. »

Calculer l’approche idéale

En analysant les avantages et les inconvénients d’utiliser la valeur nette de leur maison comme revenu de retraite, vous permettez à vos clients de se concentrer sur leurs objectifs financiers et de prendre les bonnes décisions pour la planification de leur retraite.

« Dans le cas où le remboursement hypothécaire d’un client lui permet de payer plus que le minimum prévu, il s’agit de savoir s’il peut toucher plus d’argent en investissant qu’ils n’en épargneraient en faisant des paiements hypothécaires supplémentaires », remarque Robert Dumas, vice-président principal, Produits collectifs, Financière Sun Life, Québec.

Prenons l’exemple d’un prêt hypothécaire à 5 %. Ces paiements seraient aussi profitables qu’un rendement de 5 % après impôt sur des placements. Vos clients réduisent le montant qu’ils doivent à la banque et sur lequel ils paient de l’intérêt. Ils peuvent établir leur budget en fonction de cette dépense, au moins jusqu’au terme du prêt hypothécaire.

S’ils investissaient, vos clients toucheraient-ils plus que 5 %? Robert Dumas croit cela possible. « L’indice composé S&P/TSX a gagné près de 11 % pendant la période de douze mois ayant pris fin le en février 2014, mais on ne peut pas prédire les rendements futurs en se fondant sur les rendements passés, rappelle-t-il. La décision des clients sera donc fondée, au moins partiellement, sur leur niveau de tolérance aux risques. » M. Dumas ajoute que des placements dans un régime enregistré d’épargne-retraite peuvent procurer des avantages fiscaux, ce qui en fait un choix intéressant.

Choisir entre rembourser ses dettes et épargner en vue de la retraite est une décision très personnelle. C’est d’ailleurs pour aider vos clients à y voir plus clair que la Financière Sun Life a conçu l’outil Rembourser mon prêt hypothécaire ou cotiser à mon REER?

Cet outil pourrait leur faire découvrir que le fait de compter sur leur maison comme la seule ou la principale source de revenu de retraite pourrait ne pas être une bonne solution pour eux.

Rembourser son hypothèque ET épargner

Le comportement financier des particuliers s’est amélioré après la crise de 2008. En effet, 36 % dépensent moins et 25 % épargnent plus[6]. Cette sage attitude pourrait favoriser l’adoption d’une approche double pour améliorer les finances de vos clients; votre soutien sera précieux pour établir un budget qui leur permettra à la fois d’effectuer des remboursements raisonnables de leur prêt hypothécaire et d’épargner un peu plus pour leur retraite.

Pour ce faire, vous pouvez, dans un premier temps, exposer aux clients leur situation actuelle en calculant leurs sources potentielles de revenu de retraite. Ce sera également l’occasion de signaler tout écart potentiel entre leur revenu actuel et celui dont ils auraient besoin pour vivre selon le style de vie qu’ils souhaitent à la retraite.

Ensuite, vous pourriez leur faire connaître des solutions de revenu de retraite, tout en leur expliquant les risques ou compromis qui s’y rattachent :

Fonds communs de placement – croissance potentielle avec divers niveaux de risque

Rente viagère – un revenu garanti pour la vie, à l’abri de la volatilité des marchés, mais le capital est immobilisé

Revenu de retraite SunFlex – un revenu garanti à vie et la possibilité de toucher un revenu boni lié aux rendements des marchés

FERR ou un FRV – vos clients choisissent le fonds enregistré dans lequel ils verseront leur FERR ou leur FRV pour toucher des paiements réguliers.

Chaque client a une réalité et des objectifs qui lui sont propres; c’est pourquoi chacun des plans que vous contribuerez à dresser sera différent. Cependant, faire voir à vos clients les combinaisons de remboursement des dettes et d’épargne possibles contribuera grandement à les aider à prendre de meilleures décisions financières en vue de la retraite.

Pour davantage d’information au sujet de l’Indice de report de la retraite Sun Life ou des solutions de revenu de retraite de la Financière Sun Life, contactez votre directeur des ventes.

 



[1] John Heinzl, «Should I pay down my mortgage or save for retirement?» Globe and Mail, 14 février 2013
[2] Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014.
[3] Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014.
[4] Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014.
[5] Statistique Canada, au 1er janvier 2011.
[6] Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques