A A A
Blogue

LCAP – Toute obligation donne lieu à des occasions à saisir

29 juillet 2014 | Rocco Taglioni | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Soumis par la Financière Sun Life

Le 1er juillet, la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) est entrée en vigueur. Elle vise à décourager l’envoi des formes les plus destructrices et trompeuses de pourriels – notamment l’usurpation d’identité, l’hameçonnage et les logiciels espions – au Canada.

Cette loi peut sembler peu commode pour les conseillers dignes de confiance : vous devrez maintenant obtenir le consentement des clients pour communiquer avec eux par courriel, ce qui pourrait changer votre façon de vous faire connaître et de faire connaître vos services. Si vous tenez de plus compte des autres modifications apportées au cadre réglementaire, les répercussions peuvent sembler importantes – surtout au départ. Toutefois, je crois que ces changements constituent également une occasion en or pour les conseillers qui sont en bonne position de démontrer la valeur de leurs conseils financiers.

Votre obligation

Conformément à la LCAP, vous ne pouvez pas envoyer de message électronique commercial (MEC) sans d’abord avoir obtenu le consentement du destinataire. On entend par MEC tout message envoyé électroniquement qui invite le destinataire à acheter un produit ou à avoir recours à vos services, c’est-à-dire les courriels, les messages textes, les messages instantanés et les messages directs envoyés par l’intermédiaire de Facebook, Twitter et LinkedIn.

Si vous recevez un avis vous informant que vous avez contrevenu à la loi, les conséquences peuvent être graves : jusqu’à 1 million de dollars par infraction pour les particuliers, et jusqu’à 10 millions de dollars pour les sociétés.

Vous devez obtenir le consentement du destinataire avant de lui envoyer un MEC et ce consentement doit être tacite ou exprès. La pratique exemplaire recommandée est d’obtenir un consentement exprès d’envoyer des MEC qui servira de preuve en cas d’avis de violation de la loi. Vous serez également tenu de prouver que votre MEC respectait la Loi.

Votre prudence est essentielle à votre réussite. Vérifiez la politique de votre entreprise en consultant le responsable de la conformité. Assez rapidement, cette pratique fera partie de votre quotidien. Si vous avez d’autres questions à propos de la LCAP, communiquez avec le responsable de la conformité de votre entreprise ou consultez la foire aux questions sur le site du gouvernement.

Occasions à saisir

L’obligation d’obtenir le consentement de vos clients vous procure une occasion unique de rencontrer chacun d’eux. C’est une bonne façon d’amorcer un dialogue! Une conversation informelle peut vous permettre d’en apprendre davantage sur leur vie : rénovation du domicile, obtention imminente du diplôme d’études secondaires des enfants ou report de la retraite. Écoutez ce qu’ils ont à vous dire : c’est un bon moyen d’approfondir votre relation et de les aider à atteindre leurs objectifs financiers.

Vous pouvez leur offrir de leur envoyer une des vidéos Mon argent pour la vie afin qu’ils puissent voir comment ils peuvent tirer le maximum de leurs acquis. Vous pouvez aussi leur rappeler ce qui vous distingue de la concurrence en mettant un calculateur à leur disposition qui leur permettra de déterminer combien d’argent ils auront besoin pour les études de leurs enfants.

Chaque conversation constitue une occasion. Lorsque vous demandez à vos clients quel moyen de communication ils préfèrent (téléphone, rencontre, courriel, etc.), vous montrez que vous respectez leurs préférences et leur temps, et faites preuve d’intégrité.

Conclusion

La LCAP est en vigueur et nous devons tous la respecter. Mais même les restrictions apparentes offrent des occasions de communiquer avec les clients et de démontrer la valeur de vos conseils financiers. Les Canadiens comptent sur vous pour les aider à préserver leur sécurité financière à toutes les étapes de la vie. Demandez le consentement de vos clients lors de vos prochaines rencontres et conservez des copies du formulaire de consentement dans leur dossier. Si vous utilisez un système de gestion des relations avec la clientèle, vous devez également y consigner le consentement. Il sera ainsi beaucoup plus facile pour vous de faire des vérifications avant de mettre en œuvre votre prochaine campagne de marketing. Saisissez les occasions maintenant!

Loading comments, please wait.