A A A
Épargne

Perspectives des marchés : l’heure est à la prudence

9 janvier 2015 | Sadiq S. Adatia | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Présenté par :

RÉSUMÉ : En ce début d’année, nous restons optimistes à l’égard des actions, mais nous adoptons une approche de placement plus prudente. Nous nous préoccupons surtout de la faiblesse de la zone euro, de l’incertitude entourant les rendements obligataires et d’une montée de l’inquiétude sur les marchés boursiers. Nous voyons des occasions dans les actions américaines, les obligations canadiennes et le secteur des infrastructures mondiales. Ces opinions ont été formulées en date du 22 décembre 2014.

Le Nouvel An est l’occasion d’entreprendre ou de relancer des efforts de mieux-être : retrouver la forme, manger mieux, moins travailler.

Ceux qui pensent à la retraite – puisque chaque année qui passe nous rapproche de cette étape de la vie – ont aussi leur liste de résolutions : ouvrir un compte d’épargne libre d’impôt, cotiser davantage au régime enregistré d’épargne-retraite, dépenser moins, gagner plus, peut-être prendre rendez-vous avec un conseiller fiable.

Nous sommes tous motivés à apporter des améliorations dans notre vie aux douze coups de minuit. Tous les premier janvier depuis cinq ans, je prends la résolution de manger plus sainement. (La sixième fois sera peut-être la bonne…)

À Placements mondiaux Sun Life, nous ne laissons jamais une date du calendrier dicter nos décisions de placement. Nous restons fidèles à nos stratégies à long terme et nous nous engageons à aider les gens à réaliser leurs objectifs financiers sur une base quotidienne. Le respect de cet engagement exige une surveillance active et une orientation tactique.

En ce début de 2015, notre orientation est plus prudente. Nous restons optimistes à l’égard des actions, mais nous voyons croître les risques. Il y a des occasions à saisir, mais il faut savoir où regarder et quand agir.

LE CIEL S’ASSOMBRIT ENCORE DANS LA ZONE EURO

Le tableau reste contrasté dans la zone euro, mais les données récentes ont tendance à pencher vers la négative. Presque à zéro au premier semestre, la « croissance » économique ne s’est que modestement améliorée durant les derniers mois de 2014.

Les mesures de politique monétaire de la Banque centrale européenne n’ont pas vraiment été en mesure de redresser le navire. Un véritable programme d’assouplissements quantitatifs n’est pas exclu, mais son résultat serait difficile à prévoir, vu les défis et les restrictions auxquels fait face la banque centrale dans ses efforts pour stimuler 18 économies très différentes les unes des autres.

À notre avis, les possibilités de placement dans la zone euro sont plus risquées qu’au début de 2014, mais elles offrent un potentiel de gains plus élevés, qui pourrait se concrétiser si la Banque centrale européenne prend des mesures plus ambitieuses et plus audacieuses.

LES OBLIGATIONS RESTENT LE MEILLEUR AMORTISSEUR

Les rendements obligataires sont restés bas plus longtemps que l’avaient anticipé la majorité des participants du marché. Mais cela ne durera pas.

La Réserve fédérale américaine a mis fin à son programme d’achat d’actifs, appelé phase 3 des assouplissements quantitatifs. Nous nous attendons à ce qu’elle relève son taux directeur pour la première fois au plus tôt en milieu d’année, lançant enfin le processus de « normalisation » des taux d’intérêt.

Les portefeuilles obligataires en souffriront probablement un peu. C’est le moment de rappeler aux investisseurs le rôle principal des obligations dans un portefeuille équilibré : atténuer le risque de placement lié aux actions. À notre avis, ce risque augmente, accentuant l’importance d’un portefeuille obligataire bien construit.

Sur les marchés obligataires, nous observons de meilleures occasions plus près de chez nous que l’an dernier. Il y a un an, nous investissions en fonction du fait que les marchés obligataires mondiaux offraient un meilleur potentiel de rendement que les marchés nord-américains. Maintenant que les rendements obligataires mondiaux ont baissé, le compromis risque/récompense ne nous paraît pas aussi convaincant.

LA MONTÉE DES ACTIONS SE POURSUIT, MAIS DEVIENT PLUS PRÉCAIRE

Nous croyons que la majorité des marchés (américains, internationaux, émergents et canadiens) poursuivront leur ascension cette année, mais à un rythme plus lent.

Nous sentons cependant plus d’inquiétude sur les marchés boursiers. La nervosité des marchés se traduit par de la volatilité, comme nous l’avons vu en octobre. Il y a aussi la Russie : son économie s’expose à de sérieuses difficultés, comme en témoigne la dépréciation du rouble en fin d’année. L’ampleur des répercussions potentielles au niveau mondial demeure cependant incertaine.

Les États-Unis devraient arriver en tête du palmarès de la relance économique. Le chômage est revenu à ses niveaux d’avant la crise, le PIB progresse de façon satisfaisante, le marché de l’habitation paraît stable et les consommateurs affichent un optimisme qu’on n’avait pas vu depuis plusieurs années. Qu’elle entraîne ou non une surperformance boursière, cette conjoncture est évidemment positive.

La forte chute des prix du pétrole a profondément chambardé le marché boursier canadien. Cependant, les secteurs de l’énergie et des produits de base semblent offrir des occasions attrayantes à long terme, que nous saisirons au bon moment.

EN DÉFINITIVE

Tout en étant préoccupés par la faiblesse de la zone euro, la possibilité (peu probable) d’une forte évolution des rendements obligataires et la nervosité croissante des investisseurs, nous sommes prudemment optimistes à l’égard des actions américaines, des obligations canadiennes et des infrastructures mondiales.

L’année a changé, mais nos objectifs de placement restent les mêmes. Nous les poursuivons quotidiennement comme si c’était toujours le premier janvier – en investissant à long terme avec une vigilance constante.

Bonne et heureuse année.

Si vous voulez m’excuser, je dois manger mes légumes.


Sadiq S. Adatia

Sadiq S. Adatia est premier directeur des placements à Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc.

Retrouvez Sadiq S. Adatia lors de la tournée nationale de Placements mondiaux Sun Life pour une discussion stimulante sur les marchés, les actions mondiales et les occasions à saisir en 2014 et au-delà. La tournée nationale s’arrêtera dans 17 villes canadiennes entre le 21 mai et le 25 juin. D’éminents spécialistes des placements exprimeront leurs points de vue sur les cultures, les économies, les risques et les occasions qui façonnent notre monde. Le nombre de places est limité! Inscrivez-vous dès maintenant à evenementspmsl.com.

Les placements dans les fonds communs peuvent donner lieu à des commissions, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Le présent document contient des renseignements sommaires publiés à titre indicatif par Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Bien qu’il ait été préparé à partir de sources considérées comme fiables, Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. ne peut en garantir l’exactitude ou l’exhaustivité. Ce document vise à fournir des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ou des conseils financiers, fiscaux ou juridiques s’appliquant à des cas particuliers. Les points de vue exprimés sont ceux de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Il est à noter que les énoncés prospectifs contenus dans ce document sont de nature spéculative et il est déconseillé de s’y fier. Rien ne garantit que les événements envisagés dans ces énoncés auront lieu ou qu’ils se dérouleront de la manière prévue. Veuillez obtenir l’avis d’un conseiller professionnel avant de prendre une décision en fonction des renseignements qui figurent dans ce document.

© Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc., 2014.
La société Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. est membre du groupe Financière Sun Life.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques