A A A

PROTÉGER SON ARGENT

20 octobre 2014 | SADC

  • envoyer
  • imprimer

PRÉSENTÉ PAR :



Voici le moyen le plus sûr de protéger l’argent de votre client d’une autre crise financière : placez-le dans un compte protégé par la Société d’assurance- dépôts du Canada (SADC).

Le 4 juin 1996, la Security Home Mortgage Corporation, une société située à Calgary qui empruntait de l’argent de particuliers pour financer des prêts hypothécaires, faisait faillite, mettant  par le fait même en danger des dépôts s’élevant  à 42 millions de dollars. Les quelque 2 600 clients de l’institution financière craignaient, bien sûr, que leur argent ait disparu pour toujours.

Ce que les gens ont bien vite appris, c’est que  la société était membre de la SADC, une société d’État qui protège les dépôts des Canadiens. Les membres de la SADC comprennent des banques, des coopératives de crédit sous réglementation fédérale, de même que des sociétés de prêt et des compagnies de fiducie. En moins de trois semaines, la SADC avait remboursé les clients.

La SADC protège les avoirs des particuliers depuis 1967, soit depuis que le gouvernement de Lester Pearson l’a mise sur pied à la suite d’une série de faillites bancaires. Depuis sa création, 43 institutions ont fait faillite – Security Home Mortgage Corporation étant la dernière en liste – mais pas un seul Canadien n’a perdu d’argent sur les avoirs assurés. « Dans l’histoire de la SADC, personne n’a perdu un seul dollar  de ses dépôts assurés », explique Brad Evenson, directeur des Communications et Affaires publiques de la SADC.

Qu’est-ce qui est protÉgÉ?
La plupart des Canadiens ont entendu parler de la SADC. Ils savent qu’elle protège les dépôts jusqu’à concurrence de 100 000 $ par catégorie d’assurance-dépôts. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement? M. Evenson explique que la SADC protège l’argent dans les comptes chèques et les comptes d’épargne. Elle assure aussi certains dépôts faits dans les comptes conjoints, les comptes enregistrés et les comptes en fiducie. Les certificats de placement garanti (CPG) sont aussi protégés. En revanche, les fonds communs de placement, les actions et les obligations ne le sont pas, mais ils peuvent l’être par d’autres organisations, explique-t-il.

Une assurance de plus de 100 000 $

Ce que les gens ne réalisent pas, c’est que la SADC peut en fait protéger les dépôts d’une personne pour un montant total supérieur à 100 000 $. Chaque type de dépôt est protégé séparément, ce qui signifie que la protection n’est pas de 100 000 $ en tout et pour tout, mais bien jusqu’à 100 000 $ par catégorie assurée. « La SADC peut protéger beaucoup plus qu’on croit, explique M. Evenson. Mais il faut savoir comment en tirer le meilleur parti. » Par exemple, si vous placiez 50 000 $ en CPG dans un CELI, 100 000 $ en espèces dans un compte d’épargne, et 75 000 $ en dépôts à terme dans un REER, le tout serait protégé dans la même institution.

Faillite c. fraude

Les banques du Canada se sont mieux tirées d’affaire que celles d’autres pays pendant la récession de 2008-2009. Mais si l’une d’entre elles devait fermer ses portes aujourd’hui, les dépôts qu’elle détient seraient couverts. Cependant, si quelqu’un commettait une fraude – par exemple, si un caissier volait l’argent d’un client – la SADC ne rembourserait pas l’argent. Le cas serait traité par d’autres autorités.

Il est important de comprendre cette distinction, indique M. Evenson. Lorsque les gens savent que leur argent est en sécurité, même si l’institution éprouve des difficultés, ils ne se précipiteront pas pour le retirer. « Les retraits massifs peuvent précipiter la faillite d’une banque. Si les gens savent que leurs dépôts sont protégés, la banque restera viable plus longtemps », précise M. Evenson.

En tenir compte dans la planification financière

Il peut être utile de comprendre ce que la SADC protège lorsque vous dressez le plan financier d’un client. Par exemple, les retraités veulent habituellement protéger leur capital, puisqu’ils commencent à utiliser l’argent qu’ils ont épargné et investi. Placé sous forme de dépôt assuré par la SADC, l’argent restera en sécurité. « C’est utile pour ceux qui veulent protéger les économies qu’ils ont accumulées », explique M. Evenson.

Dans un marché qui fluctue constamment, il est bon pour les investisseurs de savoir que leur argent peut être protégé, et pour les conseillers, que la SADC est là pour offrir la tranquillité d’esprit à leurs clients. Une telle conversation peut aider à bâtir la confiance, et permet aux investisseurs de dormir sur leurs deux oreilles.

Plus sur la SADC

Loading comments, please wait.