mihtiander / 123RF

Il est de votre devoir, en tant que conseiller, de suivre les marchés boursiers, car c’est à vous que les clients font confiance. ­Rassurez-vous, nul besoin d’être expert ni universitaire pour y parvenir.

OÙ ­TROUVER L’INFORMATION ?

Prenez 30 minutes par jour pour lire les nouvelles financières. On trouve sur le web une tonne de sites, d’articles et d’avis d’experts divergents. Restez sceptique, ne croyez pas aveuglement les spécialistes, quelle que soit leur réputation. Très peu de ces experts ont vu venir le krach de 2008.

Cherchez des articles sur la tendance des marchés et les décisions des banques centrales, avec des analyses en profondeur. ­Limitez-vous à un ou deux textes par jour. Je choisis mes sources pour la diversité des points de vue, la qualité des analyses, la clarté du site et l’absence de publicité.

Je surveille les actualités canadiennes sur le site de ­Morningstar. À l’international, mes sources favorites sont : CNBC, Barron’s, ­The ­Economist, ­RT, ­Shanghai ­Daily et ­The ­Financial ­Express. Autant être franc, le français n’est pas vraiment la langue des marchés.
­
Abonnez-vous à des infolettres financières. J’en reçois une dizaine chaque semaine. Mes trois préférées sont : ­The ­Morning ­Squawk (CNBC) pour les actualités commentées, ­Zacks ­Investment ­Research pour les analyses et ­Market ­Volume pour l’analyse technique. Suivre les marchés boursiers, c’est aussi étudier des graphiques de tendances et faire de l’analyse technique.

SURVEILLEZ ­CES « ­PHARES »

Pour me situer, j’étudie les graphiques de certains fonds négociés en ­Bourse (FNB, ou ­ETF en anglais). Je les appelle des « phares », car ils permettent de jauger la tendance générale des marchés mondiaux.

Les fonds canadiens que je surveille sont : le fonds ­VAB pour le marché obligataire canadien, le fonds ­ZDV pour les dividendes et le fonds ­XIU, qui suit l’indice ­TSX de ­Toronto. À l’échelle internationale : le fonds ­SPY pour l’indice ­Standard & ­Poor’s américain, le fonds ­FXI pour le marché chinois et l’indice ­VIX sur la volatilité des marchés. Vous pourrez toujours trouver un équivalent dans la liste de vos fonds maison.

Par contre, lors d’un krach boursier, comme celui de 2008, vous devrez avoir sous la main une liste d’urgence. La mienne, en cas de panique, inclut les fonds suivants sur le marché canadien : ­XHC (un fonds spécialisé dans les entreprises pharmaceutiques), ­VSC (un fonds d’obligations d’entreprises canadiennes) et ­XDV pour les dividendes canadiens.

INVESTISSEZ D’ABORD ­VOTRE ­ARGENT

Avant de conseiller des clients en ­Bourse, il va de soi que vous devez en faire ­vous-même l’expérience avec vos économies personnelles. Cela vous permettra de mieux la saisir.

Je me rappelle ce gestionnaire d’un fonds d’investissement venu nous donner son opinion sur les marchés et parler des titres que contenait son fonds. Après la conférence, je lui ai demandé, en privé, dans quelles actions il investissait son argent, son ­REER ou son ­CELI. Sa réponse différait considérablement de ce qu’il venait de dire en conférence. Son travail était de gérer un fonds prudent. Il ne pouvait pas y investir avec la même liberté que pour ses propres économies ou celles de sa famille.

Le conseil de base : ne jamais être investi à 100 % dans le marché, toujours garder une partie de l’épargne dans un fonds d’obligations à court terme. Si l’alarme boursière retentit, il y aura de l’argent disponible pour acheter les fonds de la liste d’urgence.

Si vous n’êtes pas sûr de vous en matière d’investissement, ne jouez pas à l’apprenti sorcier avec vos clients. Ne choisissez qu’un seul fonds correspondant à leur profil d’investisseur. Cependant, un client au profil d’investisseur audacieux devrait parfois changer pour un profil plus modéré afin de s’adapter aux conditions du marché boursier.

Inversement, un investisseur prudent pourrait avoir avantage à l’être moins si les conditions du marché le justifient. Tout est une question de bon sens.

Quelques références sur les ­ FNB et les fonds de placement

  • Un portefeuille de ­FNB prudent pour les retraités, ­Morningstar, bit.ly/2ycDwpb
  • Répertoire des ­FNB, ­TMX ­Argent, bit.ly/2xBmCj2
  • FundLibrary.com
  • Investopedia.com
  • Morningstar.ca

Bernard ­Viau est conseiller à la retraite.


• Ce texte est paru dans l’édition de novembre 2017 de Conseiller.