vn19ko93 / 123RF

États-Unis
Les conseillers voient les médias sociaux d’un bon œil

Les professionnels du conseil financier américains apprécient les médias sociaux, montre une récente étude de Putnam Investments. Moins de 3 % des
1 014 professionnels sondés ne les utilisent pas. Parmi les autres, 86 % soutiennent avoir recruté des clients grâce à ces plateformes, une hausse de 37 % depuis 2013. Pas moins de 60 % de ces conseillers estiment que les médias sociaux sont plus efficaces que le réseautage traditionnel et plus de 80 % affirment qu’ils accélèrent la conversion des prospects en clients.

LinkedIn demeure le réseau social le plus fréquenté par les conseillers (73 %), suivi de Facebook (56 %) et Twitter (46 %). Yelp est utilisé par 42 % d’entre eux, YouTube par 39 % et Instagram par 34 %.

Par ailleurs, plusieurs conseillers doivent encore travailler sur leur habileté à utiliser ces outils. Si 46 % se considèrent experts, 41 % soutiennent qu’ils ne font que se débrouiller, 5 % sont débutants et 2 % aimeraient commencer, mais disent avoir besoin d’aide.

France
La retraite, source d’anxiété

Près des trois quarts des Français (74 %) estiment que leurs prestations de retraite ne sont ou ne seront pas suffisantes pour vivre correctement, selon un sondage réalisé en 2018 pour le Cercle de l’Épargne/Amphitéa en partenariat avec AG2R La Mondiale, relayé par le journal Les Echos. C’est chez les retraités que l’anxiété a le plus progressé depuis l’an dernier (+11 %). À la source du stress : la hausse de 1,7 % de la Contribution sociale généralisée (CSG), un impôt prélevé sur les revenus d’activité et les revenus de remplacement, qui comprennent notamment les salaires, les pensions de retraite, les allocations de chômage et les revenus du patrimoine (immobilier, biens fonciers, liquidités, placements, etc.). Seuls les retraités touchant des revenus modestes (moins de 1 400 euros net par mois, soit environ 2 157 $CA) sont exemptés de l’augmentation.

Par ailleurs, si cette dernière est compensée chez les salariés par la suppression des cotisations chômage et maladie, ce n’est pas le cas pour les retraités. Un retraité touchant une prestation mensuelle de 3 000 euros (4 614 $CA) subira donc une perte de revenu de 50 euros (77 $CA) par mois, soit 600 euros (923 $CA) par an.

Royaume-Uni
Les employés des services financiers hésitent à s’exprimer

Au Royaume-Uni, 72 % des employés des services bancaires et financiers aimeraient parler à leurs gestionnaires de problèmes comme l’équilibre travail-vie personnelle, la progression de leur carrière et le sentiment d’être peu appréciés, révèle un sondage réalisé auprès de 2 000 d’entre eux par la plateforme d’aide en milieu de travail Rungway. Toutefois, près d’un tiers (27 %) de ces travailleurs croient que rien ne changera s’ils s’expriment, un sur cinq craint la réaction de la direction et une proportion similaire (19 %) estime que les patrons n’ont pas le temps d’écouter les membres du personnel.

Plus du tiers des femmes de ce secteur n’ont pas l’impression que leurs dirigeants les comprennent. Plus de quatre femmes sur dix se sont senties peu valorisées dans la dernière année, comparativement à plus de trois hommes sur dix.

Dans les 12 derniers mois, 30 % des employés en services financiers ont vécu de l’anxiété en raison d’une surcharge de travail, de collègues difficiles (28 %) ou du manque d’écoute (22 %).

Chine
Des banques nouveau genre

La succursale de la banque Standard Chartered du centre commercial artistique K11 Art Mall, à Shanghai, a de quoi surprendre. Elle est scindée en deux parties, dont l’une, baptisée « la cabine des rêves », présente des jeux vidéo interactifs afin d’attirer les passants, rapporte Shine. Le deuxième étage est réservé aux transactions financières.

La banque va plus loin. Dans le cadre d’un partenariat avec China Eastern Airlines, elle offre des rabais sur certains vols pouvant aller jusqu’à 3 000 yuans (environ 605 $CA). Elle a aussi organisé des activités parents-enfants de construction de Lego et des salons d’arrangements floraux, réservés à ses clients qui ont plus de 100 000 dollars d’actif chez elle.

D’autres institutions financières se transforment en Chine. La taïwanaise Fubon Bank a créé des succursales thématiques à Shanghai, Nanjing et Chengdu, qui sont aussi une galerie d’art, un café ou une bibliothèque. Ces banques n’accueillent pas seulement les clients venus faire des transactions, mais aussi ceux qui souhaitent se détendre ou discuter. Aller lire un livre à la banque en prenant un café ? Pourquoi pas!


• Ce texte est paru dans l’édition de juin 2018 de Conseiller.