phonlamaiphoto / 123RF

Les boomers et les membres de la génération Y ne sont pas si différents lorsqu’il s’agit d’utiliser les technologies dans la gestion de leur épargne-retraite.

Selon un sondage de Willis Towers Watson réalisé aux États-Unis, 59 % des Y accordent une grande valeur aux technologies qui permettent de prévoir leurs revenus de retraite et la date de leur départ de la vie active, contre 54 % des boomers.

On croit à tort que ces derniers n’ont pas besoin de ces outils pour préparer leur retraite ou gérer leurs finances après avoir quitté le marché du travail, constate dans un communiqué Steve Nyce, économiste principal chez Willis Towers Watson.

« Toutes générations confondues, les employés se sentent vulnérables quand il s’agit de leur sécurité financière à long terme et de leur capacité de s’offrir une retraite confortable, dit M. Nyce. On reconnaît l’utilité des technologies dans la prise de décisions sur le plan de la santé et des finances personnelles. »

On note toutefois des divergences quant au rôle précis de différents outils :

  • 71 % des Y valorisent les applications mobiles de gestion de comptes bancaires et factures, contre 44 % des boomers;
  • 57 % des Y accordent de l’importance aux sites de comparaison de prix, contre 42 % des boomers;
  • 41 % des Y aiment les technologies qui servent à faire le suivi des dépenses ménagères (18 % des boomers) et 25 % apprécient les sites de conseil financier (14 % des boomers).

Le sondage permet également de constater que les membres de la génération Y sont plus susceptibles d’utiliser les technologies pour suivre leur état de santé. Le tiers d’entre eux estiment que les dispositifs portables sont importants, comparativement à moins du quart des boomers.