Il faudrait plutôt s’inquiéter de la popularité des prêteurs hypothécaires alternatifs, dit Benjamin Tal.
(Durée : 4 min, 17 s; taille : 3,52 Mo)

Article