Une hausse des taux directeurs américains permettrait aux obligations de sociétés de surperformer par rapport à celles des gouvernements, contrairement à ce qu’on a vu en 2015, selon Andrew Kronschnabel, gestionnaire de portefeuille à Logan Circle Partners (Philadelphie).

Article