Malgré les hausses de taux, il vaut mieux conserver ces titres, estime Vjosana Klosi.

Article