Ampoule électrique allumée parmi des boules de papier.
Photo : garloon / 123RF

Le secteur du conseil a connu un véritable bouleversement pendant la pandémie. Si une grande partie des changements sont apparus avant la COVID-19, cette dernière les a accélérés et rendus plus présents. Parmi les nombreuses questions auxquelles sont confrontés les conseillers, Advisorpedia en a ciblé quatre auxquelles ils devront faire face très rapidement.

1) La compression des frais

Il ne s’agit pas d’une nouvelle tendance, la compression des frais était déjà très présente avant la pandémie, mais semble s’être encore accélérée. Mais comment y faire face alors qu’à l’inverse les coûts de recherche, de règlementation et de technologie augmentent? Sans oublier que les clients sont submergés par des offres de fonds à faibles coûts ou à commissions nulles.

Selon Advisorpedia, les conseillers ne devraient pas essayer de se lancer dans cette course aux faibles frais. C’est un combat perdu d’avance et éreintant. Les conseillers cherchent une relation de confiance, c’est sur cela que devraient miser les conseillers. Au lieu de tenter de baisser leurs frais, les professionnels de la finance devraient prouver à leurs clients que leurs honoraires plus élevés en valent la peine!

2) Un océan de moyenne

Mettre le client au centre de ses préoccupations n’est plus suffisant, ni même la planification complète ou un service supérieur. L’offre est immense et il en faut plus pour ressortir du lot, assure Advisorpedia.

Depuis le début de la pandémie, les clients attendent davantage de la part de leur conseiller. Si ce dernier n’est pas à la hauteur, ils n’hésiteront pas à aller voir ailleurs. Il est donc nécessaire de démontrer son excellence et de se différencier en proposant un service unique et en se spécialisant.

3) La technologie

Les clients d’aujourd’hui s’attendent à des expériences axées sur la technologie dans tous les aspects de leur vie. Même si un conseiller maîtrise les communications virtuelles, il doit se tenir alerte aux nouvelles technologies, car le monde numérique évolue rapidement et les clients se tiennent toujours à l’avant-garde.

4) Rester à l’écoute

Il faut que les clients pensent à leur conseiller dès que survient un événement ou une crise personnelle qui vient changer leur vie. Les clients ont besoin de savoir que leur conseiller est là pour eux et pour les aider au moindre bouleversement.

Pour cette raison, les conseillers ne peuvent plus miser sur des campagnes de courriels impersonnels. Ces dernières n’ont plus l’impact désiré. Pour que le client pense à leur conseiller, il faut que celui-ci parvienne à se distinguer des autres services. Par exemple, pour se distinguer des autres courriels reçus par votre client, il est possible d’envoyer des messages contenant des liens vers des vidéos ou des podcasts.

Pour tout savoir de vos clients, Advisorpedia suggère :

  • de rejoindre les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, LinkedIn, etc.
  • de les appeler sans raison particulière pour prendre de leurs nouvelles
  • de leur envoyer des notes écrites à la main
  • de les inviter, un client par semaine, à un petit-déjeuner ou un déjeuner.