Photo : ra2studio / 123RF

La réussite d’un projet de transformation tient à plusieurs facteurs. Avoir un pilote expérimenté et un équipage mobilisé est essentiel. Un programme de transformation doit aussi, pour réussir, être structuré et armé en proportion de son ampleur et son ambition.

Dans tout chantier de transformation, le grand défi consiste à implanter les changements de manière durable. Mal maîtrisés, les projets de transformation peuvent être extrêmement coûteux sur le plan humain et financier. Pensons aux chantiers de transformation numérique qui peuvent coûter des millions de dollars. Le montant d’argent investi n’est pas garant du succès.

Sur quoi repose donc la réussite d’un projet de transformation ? La capacité des dirigeants à insuffler une vision et à mobiliser les troupes est souvent nommée comme l’ingrédient magique. Or, d’autres facteurs tout aussi essentiels sont à considérer pour faire décoller et naviguer de l’avion de la transformation, selon Harvard Business Review.

  • Plus la transformation est importante, plus les missions et responsabilités de chacun doivent être bien définies. Où nous en sommes, où nous allons et comment : la clarté des réponses à ces questions sera déterminante pour la capacité des équipes à délivrer les prochaines étapes et à atteindre les objectifs assignés.
  • Plus l’avion est lourd, plus il est complexe à faire voler. Sa structure et son moteur doivent être adaptés à la charge et à la distance prévues. Il en va de même pour les équipes chargées de la transformation : elles doivent avoir les ressources proportionnelles à l’effort demandé et être sélectionnées, encadrées et accompagnées adéquatement pour s’acquitter de leur mission.
  • Une transformation majeure engendre une résistance plus ou moins importante. Cette résistance dépend de plusieurs conditions : les équipes sont-elles ouvertes au changement ? Le sens et le but de la démarche sont-ils bien partagés par tout le monde ? Quel est le degré d’implication des équipes et quel rôle leur sera assigné dans la nouvelle structure ? Avant de lancer le moteur, la vérification de ces éléments doit avoir été effectuée avec diligence.
  • La nécessité d’implanter rapidement certains changements et les contraintes propres à l’agilité créent de la pression sur les équipes. Dans ces zones de turbulences, si le déséquilibre est trop important, les ressources risquent de craquer sous la charge. On s’expose aussi à des retards et à des surcoûts importants. Autant d’incidents qui peuvent compromettre le bon déroulement du vol et engendrer des dommages collatéraux.

En résumé, le niveau de réussite du voyage vers la transformation est proportionnel aux exigences sur la qualité des dispositifs que vous mettrez en place. Définir des mandats clairs et dispenser les appuis nécessaires aux équipes feront toute la différence entre une croisière sans encombre et une épopée chaotique. Ces démarches vous permettront également de vous concentrer sur la définition du pourquoi et du sens des transformations par rapport à vos objectifs d’organisation.