Homme et femme devant un ordinateur portable.
Photo : filadendron / iStock

Les conseillers introvertis ont davantage de chance d’avoir une carrière de conseiller à succès, selon ce qu’affirme Daniel Selon, coach et auteur, dans un article publié par Advisor Perspectives.

« Quand tu parles, tu perds », voici la maxime de cet expert et selon lui, les introvertis auront davantage tendance à s’effacer pour écouter le client plutôt qu’à prendre la parole. Ainsi, les introvertis arriveraient plus facilement que les extravertis à mettre leur agenda de côté et à poser des questions réfléchies.

Malheureusement pour les extravertis, il n’est pas possible de changer si facilement ce trait de personnalité. En effet, être introverti ou extraverti serait inscrit dans l’ADN de la personne, selon les recherches de Linda Blair, psychologue clinicienne.

Ce qui ferait pencher la balance d’un côté ou de l’autre serait la quantité de « substances chimiques d’éveil » que la personne possède. Ainsi un introverti aurait davantage de substances chimiques d’éveil et serait donc  plus facilement stimulé par le bruit, la foule et les délais.

Les extravertis quant à eux chercheraient davantage à être stimulés et les interactions avec les autres seraient une source de réconfort, particulièrement lorsqu’ils sont au centre de l’attention, selon Linda Blair.

Les introvertis seraient ainsi de meilleurs auditeurs tout simplement parce qu’ils mettent plus de temps à traiter les informations que les extravertis et ont besoin de davantage de temps pour réfléchir et répondre.

Comme les extravertis traitent l’information plus rapidement, ils peuvent être plus enclins à interrompre et à s’engager activement dans la conversation.

Toutefois, être extraverti ne veut pas dire que vous allez forcément faire un mauvais conseiller. Vous devrez simplement combattre vos penchants naturels. Adoptez les phrases telles que « dites-m’en plus à ce sujet… » ou « je suis curieux de… ». Disciplinez-vous pour parler moins et pour laisser plus de place à votre interlocuteur.

En bref, au lieu d’essayer d’être la personne la plus intéressante de la pièce, essayez d’être la plus intéressée.