Photo : 123RF

Le plan successoral offre une certaine tranquillité d’esprit à vos clients. Grâce à celui-ci, votre client est assuré que sa famille sera bien préparée pour l’avenir. Toutefois, votre client aurait tout intérêt de communiquer certains renseignements à ses proches. CIBC a ciblé cinq sujets importants dans les discussions de planification successorale que votre client devrait aborder en famille. 

Afin que les volontés de votre client soient bien respectées, il est important qu’il aborde le sujet avec ses proches.

1) Expliquer ce qui compte pour lui 

En premier lieu, votre client devrait expliquer à ses proches ses intentions de succession et ce qui compte pour lui. Veut-il tout léguer à sa famille, ou également en léguer une partie à un organisme de bienfaisance?

Il est important également que sa famille sache où trouver son testament une fois qu’il sera décédé et éventuellement en communiquer le contenu avec elle. Il faut aussi révéler qui il a désigné comme exécuteur testamentaire.

2) Parler des soins médicaux 

Ce sujet est délicat pour tout le monde, mais il est important que la famille sache qui votre client a désigné comme mandataire. Il serait alors bien d’en profiter pour préciser ses volontés en matière de soins de longue durée.

Rappelez à votre client qu’il peut établir un testament biologique ou une directive personnelle s’il désire que tout soit consigné officiellement.

3) Aborder le sujet des responsabilités financières 

Votre client devrait établir une procuration relative à ses biens et à la gestion de ses finances et en parler avec le mandataire qu’il compte désigner. Sa famille devrait être au courant de l’identité dudit mandataire.

4) Les arrangements funéraires 

Votre client devrait aborder ce sujet délicat avec sa famille, pour que cette dernière sache comment il veut que l’on honore sa mémoire lorsqu’il ne sera plus là. C’est le moment de préciser s’il préfère une inhumation ou plutôt être incinéré ainsi que le lieu où il veut être enterré ou l’endroit où il veut que soient mises ses cendres.

Si votre client a mis de côté une certaine somme pour couvrir ses frais funéraires, c’est le moment de communiquer ces informations à sa famille.

5) L’essentiel 

Les membres de la famille de votre client devraient savoir où trouver tous les documents importants comme le testament, les procurations ou encore les informations concernant ses comptes bancaires et ses mots de passe. Il faut que ce soit un endroit sûr, mais accessible.

Les proches doivent savoir comment communiquer avec l’exécuteur testamentaire, les personnes ayant une procuration, les avocats, le conseiller, etc.

ABORDER LE SUJET AVEC UN PARENT PLUS ÂGÉ  

À l’inverse, si votre client doit s’occuper d’un parent âgé, il peut également aborder le sujet. CIBC a ciblé 7 questions à poser dans ce genre de situation :

1) « As-tu un testament? » 

De cette question d’autres devraient en découler notamment : quand ce dernier a été mis à jour, qui est l’exécuteur testamentaire et celui-ci sait-il qu’il l’est. Il serait également bien de savoir qui sont les bénéficiaires pour ses actifs personnels, ses comptes de retraite et ses polices d’assurance.

2) « Qui devrait prendre les décisions à ta place, si tu ne pouvais plus le faire toi-même? » 

Il est important ensuite de s’assurer que la personne désignée sait ce que cela implique et de se renseigner sur les préférences médicales de son parent.

3) « As-tu tenu compte des coûts futurs des soins de santé? » 

Il est bon de vérifier que son parent possède les bons régimes d’assurance maladie et autres couvertures d’assurance si besoin est. Il est important aussi de savoir si ce dernier désire des services d’aide à la vie autonome en résident ou une personne à domicile et comment il compte gérer ces coûts.

4) « Que dois-je savoir si quelque chose devait t’arriver? » 

Il faut être au courant d’où sont les documents importants si besoin est, et de comment y accéder, ainsi que les professionnels avec qui son parent fait affaire.

5) « As-tu tenu compte de l’impôt et des frais administratifs liés à l’homologation et à la succession? » 

Qu’a-t-il prévu pour son lieu de résidence, faut-il s’attendre à des dettes ou des impôts impayés et si oui, pourra-t-il y faire face?

6) « Que souhaites-tu pour tes funérailles? » 

Quel type de service souhaite recevoir le parent, veut-il être incinéré ou inhumé?

7) « Quel type d’héritage veux-tu laisser? » 

Le parent désire-t-il léguer une partie de ses biens à un organisme particulier? Désire-t-il soutenir des membres de sa famille ? Il est bon d’être au courant pour le planifier si cela est possible.

Rappelez à votre client que, même s’il ne désire pas parler de ces sujets, ces derniers sont essentiels. Il est toutefois bon de choisir le bon moment, le bon endroit et les bonnes personnes devant lesquelles aborder ces sujets.