L’Autorité des marchés financiers (L’AMF) a intenté une poursuite contre Luc Desjardins, qui est accusé d’avoir influencé, ou tenté d’influencer, le cours ou la valeur d’un titre, en usant de pratiques déloyales, abusives ou frauduleuses. L’AMF réclame une amende de 22 450 $.

Selon l’AMF, M. Desjardins « Luc Desjardins aurait effectué une série de transactions fictives entre son compte d’épargne libre d’impôt (CELI) personnel et le compte de courtage de CVM, une compagnie de construction du Témiscamingue qu’il contrôlait, sur les titres d’une société minière ». Ainsi, il aurait joué le rôle à la fois du compte de courtage vendeur et celui du compte acheteur.