Une association canadienne de cadres financiers supérieurs, FEICanada, presse Ottawa et les provinces à assouplir leurs règles à l’égard des régimes de retraite à prestations déterminées (RRPD).

«Au moment où se réunissent le premier ministre du Canada et ceux des provinces, il est important de rappeler à ces derniers que le cadre actuel régissant les caisses de retraite ne doit pas affaiblir les flux de trésorerie à court terme des employeurs, confrontés à un environnement économique dominé par le resserrement du crédit et des perspectives difficiles», précise Michael Conway, président de FEI Canada.

«En vertu des règles de solvabilité en vigueur, des compagnies en excellente santé financière risquent d’être contraintes à réduire considérablement leurs investissements afin d’honorer les obligations à l’égard des bénéficiaires de RRPD, a souligné Michael Conway. Cette rencontre pourrait nuire à la croissance des entreprises et, par conséquent, à celle de notre économie.»

FEI Canada estime qu’un assouplissement rapide du cadre réglementaire évitera des faillites «inévitables» et protégera les intérêts de nombreuses entreprises qui emploient des millions de travailleurs.