Jeudi chargé dans le secteur bancaire au pays. La Banque Nationale, la Banque CIBC et la Banque TD présentaient leurs résultats trimestriels.

Commençons par la Banque Nationale. Bonne nouvelle: elle a renoué avec la rentabilité au 4etrimestre, affichant un bénéfice net de 70millions de dollars, comparativement à une perte de 175millions pour la même période en 2007.

Ce retour à l’écriture noire est attribuable à des hausses de revenus et des profits dans ses principales unités d’affaires, à une réduction des dépenses d’exploitation et à la diminution des charges liées à la dévaluation des papiers commerciaux adossés à des actifs (PCAA).

Son plus important secteur, celui des Particuliers et entreprises, a enregistré un bénéfice net de 119millions de dollars, en hausse de 4% sur l’année précédente. Les revenus se sont améliorés de 3% pour atteindre 566millions.

En gestion de patrimoine, les profits nets ont bondi de 62% et se sont chiffrés à 47millions de dollars. Certes, les revenus ont augmenté de 2%, mais c’est surtout la baisse de 10% des frais d’exploitation qui expliquent cette poussée de la rentabilité. D’une part, la Nationale a effectué une «gestion rigoureuse des dépenses» et, d’autre part, elle récolte les fruits de l’intégration des activités de sa division des fonds Altamira. En2007, cette intégration lui avait coûté 13millions de dollars. En2008, ce fut 0$.

Le secteur Marchés financiers affiche un bénéfice net de 70millions de dollars au 4etrimestre 2008, presque inchangé par rapport aux 71millions du trimestre correspondant de2007. En tenant compte des participations sans contrôle, le revenu du trimestre est en baisse de moins de 1% par rapport à 2007.

Commentant les résultats du 4etrimestre de 2008, le PDG Louis Vachon a déclaré: «Nous avons simplifié notre structure organisationnelle ce qui a affecté nos résultats. Cependant, cette initiative nous permettra de mieux servir nos clients et faire face aux conditions économiques des prochains trimestres. Avec de solides assises financières et les progrès tangibles obtenus en 2008, en particulier dans la gestion de ses coûts, la Banque compte poursuivre sa lancée pour assurer une croissance rentable à long terme.»

En fin de séance, jeudi, les investisseurs ont fait reculer l’action de la Banque Nationale de 6%, à 35,55$.

Pour voir les résultats des banques TD et CIBC, cliquez ici.