Le gouvernement Harper a l’intention «de donner suite aux recommandations» du Groupe d’experts sur la réglementation des valeurs mobilières, qui a déposé hier rapport final, qui suscite déjàla controverse.L’Alberta comptent également parmi les plus farouches opposants au projet. «Nous nous opposerons par tous les moyens, même juridiques, à tout projet de commission unique», a indiqué la ministre albertaine des Finances, Iris Evans.

De son côté, l’Ontario, cœur financier du pays, défend l’idée d’un organisme unique.