Photo : iStockphoto/AndreyPopov

Une étude du marché de l’emploi du Québec de l’année 2020 caractérisé par la crise de la COVID-19 révèle que par rapport à l’année précédente, 275 000 emplois salariés rémunérés moins de 20 $ l’heure ont été perdus, mais qu’il y a eu une hausse de 105 000 emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus.

L’étude rendue publique lundi par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) précise qu’entre 2019 et 2020, les femmes ont perdu deux fois plus d’emplois rémunérés moins de 20 $ l’heure que les hommes, mais que ce sont aussi les femmes qui ont affiché l’augmentation la plus marquée du nombre d’emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus, dans un pourcentage deux fois et demie plus élevé.

Les jeunes âgés de 25 à 44 ans ont compté pour environ 40 % de la baisse totale du nombre d’emplois rémunérés moins de 20 $ l’heure. Les victimes les plus nombreuses ont été répertoriées dans les industries du commerce, de l’hébergement et des services de restauration et de la fabrication.

Les données de croissance des emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus révèlent que les personnes détenant au moins un baccalauréat ont représenté 75 % de cette hausse. Quant aux personnes immigrantes établies au Québec depuis plus de 10 ans, elles comptaient l’an dernier pour environ 25 % de la hausse globale comparativement à 10 % des emplois de cette catégorie en 2019.

Les personnes travaillant dans les industries de la finance, des assurances, de l’immobilier et de la location ainsi que des services professionnels, scientifiques et techniques ont contribué à près de 40 % à la hausse globale du nombre d’emplois rémunérés 30 $ l’heure ou plus observée l’année dernière.

Ces statistiques ont été compilées à la suite de la diffusion de données finales pour 2020 de l’Enquête sur la population active par Statistique Canada.