Collision de deux boules de démolition.
Photo : lightwise / 123RF

Le Québec doit s’attendre à un choc fiscal en 2028 compte tenu de l’évolution à venir de sa démographie.

Et les premiers à payer ce choc fiscal seront les enfants d’aujourd’hui, explique Stéphanie Grammond dans La Presse +, en se basant sur un rapport de l’Institut C.D.Howe.

Ceux-ci, les petits-enfants des baby-boomers, doivent s’attendre à payer des taxes nettes 20 fois supérieures à celles présentement payées par leurs parents. Ces taxes nettes représentent la différence entre le montant des taxes et impôts versés et les bénéfices ou services reçus des gouvernements.

Les adolescents nés en 2005 auront ainsi à payer 531 000 $ de taxes nettes durant leur existence… tandis que leurs parents nés en 1975 auront dû débourser 26 000 $ au cours de leur vie. Ces derniers sont d’ailleurs les mieux placés du point de vue des taxes nettes depuis un siècle.

Et ce n’est pas tout! Le vieillissement démographique du Québec devrait mener la province à renouer avec les déficits structurels dès 2028, prévient Stéphanie Grammond, en se basant sur une autre étude publiée en novembre dernier par la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke.

De quoi creuser le fardeau des taxes nettes des enfants et des générations suivantes.