Chrystia Freeland
Photo : Hildenbrand / MSC / Wikimedia Commons

Chrystia Freeland devient ministre des Finances, en remplacement de Bill Morneau, qui a démissionné lundi soir, selon des sources de La Presse Canadienne.

Le premier ministre Justin Trudeau pourrait également proroger le Parlement le mois prochain afin de revenir avec un nouveau discours du trône et une mise à jour économique, en octobre.

Ces derniers développements ne calment pas l’opposition officielle qui continue de réclamer la tête du premier ministre lui-même.

Le député conservateur Pierre Poilievre estime que l’abandon de son poste par le ministre Morneau plonge le pays dans un chaos, alors qu’il faut gérer la crise économique provoquée par la pandémie.

Tout de même, cette démission avait été réclamée par les conservateurs et les bloquistes, tout comme celle de Justin Trudeau.

« Est-ce que la démission de Justin Trudeau ajouterait au chaos? Non! Au contraire. La démission de Justin Trudeau va mettre fin au chaos. C’est lui qui cause le chaos », a martelé le député Poilievre, en conférence de presse mardi matin.

L’opposition reproche à M. Morneau et à M. Trudeau l’octroi d’un contrat à l’organisme UNIS (WE Charity) pour la gestion d’un programme de bourses créé en réponse à la pandémie. L’organisme a abandonné le contrat lorsque l’affaire est devenue scandale. Le commissaire à l’éthique a ouvert des enquêtes étant donné les liens entre WE Charity et les familles Morneau et Trudeau.

En annonçant sa démission lundi soir, Bill Morneau n’a fait aucune référence à cet épisode. Il a dit qu’il quittait la vie politique parce qu’il n’avait jamais eu l’intention de se présenter pour un troisième mandat de député et qu’il voulait poser sa candidature à la direction de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).