Femme stressée, devant son ordinateur portable.
Photo : mapodile / iStock

Les inquiétudes des consommateurs face à l’éventualité de devoir trouver un emploi pendant la pandémie pourraient signaler un problème à plus long terme pour le marché de travail du pays, a estimé lundi la Banque du Canada.

Les répondants du sondage trimestriel de la Banque du Canada sur les attentes des consommateurs se sont montrés moins assurés de trouver un nouvel emploi s’ils perdaient celui qu’ils détiennent actuellement.

Ils ont aussi confié à la banque centrale qu’ils étaient moins susceptibles de quitter volontairement leur emploi.

Selon l’institution, ces résultats démontrent qu’un moins grand nombre de travailleurs vont changer d’emploi ou obtenir des promotions, ce qui pourrait peser sur la croissance future des salaires.

L’enquête sur les attentes des consommateurs a été menée en novembre, alors que le nombre de cas d’infection à la COVID-19 au pays commençait à grimper, mais avant les confinements annoncés par certaines provinces.

La Banque du Canada a aussi dévoilé lundi les résultats de son sondage trimestriel sur les perspectives des entreprises. Ceux-ci ont montré une amélioration du moral des dirigeants de sociétés avec les approbations des vaccins dans les dernières semaines de l’année dernière.

Cependant, la banque a précisé que plusieurs entreprises ne s’attendaient pas à voir l’impact positif des vaccinations se manifester avant plus tard cette année.