Trois lingots d'or sur un graphique financier.
MicroStockHub / iStock

Valeur refuge par excellence, l’or n’aurait-il pas dû grimper en flèche alors que les crises se sont succédé en 2022 ? Pas si vite…

La valorisation de l’or a pu faire des déçus l’an passé… En effet, alors que les marchés d’actions et les titres à revenu fixe plongeaient, on aurait pu penser que l’or allait démontrer sa capacité à déjouer les cycles. Il n’en a rien été, semble-t-il.

C’est une autre analyse que propose le journal Les Affaires. Celle-ci explique que l’or varie en fonction de plusieurs facteurs et pas seulement avec l’inflation.

D’abord, une politique monétaire accommodante tend à faire monter la valeur de l’or, puisque la monnaie devient plus abondante et perd en valeur comparativement au métal précieux. C’est ce qui s’est passé globalement jusqu’au début de l’année 2022.

Il y a un an, le relèvement des taux d’intérêt par la Réserve fédérale (Fed) a fait baisser l’or, puisque le dollar américain devenait plus intéressant. Et on a vu que la chute du dollar à l’automne a illustré la corrélation négative entre le dollar US et l’or, qui est alors monté.

Il faut aussi porter un regard plus large sur la valorisation de l’or. Sur l’ensemble de l’année 2022, l’or affiche une baisse de 5 % comparativement au dollar US. Mais il en va tout autrement si on regarde ses performances par rapport à d’autres monnaies : il a grimpé de 17 % au Japon, de 5 % en Europe et de 1,4 % au Canada, précise Les Affaires.

L’or ne génère pas de revenu, contrairement à d’autres placements comme les bons du Trésor et les obligations. Or, ces deux catégories de placements ont bénéficié de la hausse progressive des taux d’intérêt, qui a amélioré leurs rendements.

La valeur de l’or ne dépend pas de son marché intrinsèque, mais de conditions qui lui sont externes, à savoir : les taux d’intérêt, le taux de change du dollar US, la masse monétaire et les rendements sur les marchés.

De ce point de vue, il demeure essentiel de porter un regard à long terme sur l’évolution des cours de l’or. Et déjà, le regard des investisseurs devrait se porter sur le prochain épisode du scénario économique mondial. À la fin de l’année 2023, la Fed devrait avoir atteint un pic dans sa politique de relèvement des taux d’intérêt. Elle pourrait même avoir débuté leur abaissement. Ce retournement devrait amoindrir la force du dollar US, nourrissant la valorisation de l’or.