Photo : greyjj / 123RF

Les six grandes banques canadiennes ont annoncé vendredi qu’elles rejoindraient l’alliance bancaire Net Zéro (NZBA) avant le sommet des Nations unies sur le climat, qui doit débuter à Glasgow à la fin du mois.

L’alliance mondiale engage ses membres à aligner leurs portefeuilles de prêts et d’investissement en vue d’atteindre l’objectif zéro émission nette d’ici 2050, ainsi qu’à fixer des objectifs intermédiaires pour 2030 ou plus tôt.

Dirigée par l’industrie, l’alliance est la composante bancaire de la plus large Glasgow Financial Alliance for Net Zero, présidée par l’envoyé spécial de l’ONU et ancien gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney.

Il a affirmé dans un communiqué qu’en rejoignant l’alliance, les banques canadiennes « apportent leur grande expertise et de solides bilans pour appuyer les solutions en faveur de l’économie durable dont le Canada et le monde ont besoin ».

La plupart des grandes banques canadiennes ont déjà pris des engagements distincts au cours de la dernière année pour atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050, mais l’alliance affirme qu’elle fournit un cadre et des lignes directrices cohérents à l’échelle internationale, que toutes les banques peuvent suivre.

La Vancouver City Savings Credit Union (Vancity) et la HSBC étaient les seules institutions financières en activité au Canada à rejoindre l’alliance lors de l’annonce de sa création, en avril.