Image vectorielle de Donald Trump, la bouche ouverte d'où s'échappe une envolée d'oiseaux bleus, icône de Twitter.
Photo : Brot Mandel / 123RF

La Réserve fédérale américaine (Fed) a beau avoir abaissé ses taux d’intérêt pour la première fois depuis la crise financière, le président des États-Unis, Donald Trump, n’est toujours pas satisfait et n’hésite pas à traiter de nouveau la banque centrale « d’incompétente ».

Dans une longue série de tweets publiés mercredi, il a exigé de la Fed qu’elle réduise les taux « plus vite et plus fort », rapporte l’AFP.

« Ils doivent baisser les taux plus vite et plus fort […] L’incompétence, c’est terrible à voir, surtout quand vous savez que tout pourrait être réglé facilement », a écrit le président.

En pleine guerre commerciale, il a ajouté que « notre problème n’est pas la Chine, c’est la Réserve fédérale qui est trop fière pour admettre avoir fait une bêtise en relevant les taux trop vite et trop haut. (J’avais raison!) »

Donald Trump a également fait référence aux annonces de trois banques centrales qui ont décidé d’abaisser leur taux directeur mercredi. La Nouvelle-Zélande a réduit son taux à 1 %, un creux historique, l’Inde à 5,4 % et la Thaïlande à 1,50 %. Rappelons que la Fed a pour sa part diminué son taux de 25 points de base le 31 juillet dernier, le situant entre 2,00 % et 2,25 %.

Mercredi, le rendement sur les obligations américaines à échéance de 10 ans est brièvement passé sous le seuil de 1,6 %, son plus bas niveau en trois ans. Les craintes d’un ralentissement économique ont poussé les investisseurs à acheter une grande quantité d’obligations, faisant baisser leur rendement.

La Fed tiendra sa prochaine réunion monétaire le 18 septembre. Pour le moment, elle n’a ni exclu ni promis d’autres baisses de taux. Les analystes estiment pour leur part que la banque centrale pourrait continuer d’assouplir sa politique monétaire en annonçant deux nouvelles baisses d’un quart de point d’ici la fin de l’année.