Caisse de dépôt et placement du Québec
Photo : CDPQ

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a enregistré un rendement de 13,5 % en 2021, tandis que son portefeuille immobilier évoque des signes de redressement.

Elle dépasse ainsi son indice de référence, dont le rendement s’est établi à 10,7 %. Sur cinq ans et dix, le portefeuille du bas de laine des Québécois affiche un rendement de 8,9 % et 9,6 %, respectivement.

Le président et chef de la direction de la CDPQ, Charles Emond, a reconnu que la journée du dévoilement des résultats tombait à un moment de grande incertitude tandis que la Russie envahit l’Ukraine.

« C’est un contexte particulier pour annoncer des résultats records, mais en même temps, je pense qu’on a des raisons d’être très fiers de ces résultats-là. C’est important que les gens sachent que leurs épargnes-retraites vont bien. »

Le portefeuille immobilier a donné des signes de redressements, deux ans après que la Caisse a annoncé son repositionnement dans ce secteur. Les actifs immobiliers ont généré un rendement de 12,4 % en 2021, comparativement à celui de 6,1 % de son indice de référence.

Cette catégorie d’actif continue de sous-performer sur un horizon de cinq ans, avec un rendement de 1,5 %. La direction attribue ses difficultés à l’impact de la pandémie et des mesures de confinement sur les centres commerciaux et les immeubles de bureaux.

L’actif net de la Caisse atteint 420 milliards de dollars (G$) au dernier jour de l’exercice 2021, comparativement à 365 G$ à la fin de l’année 2020.

La taille de l’actif total de l’institution au Québec a augmenté de 10 G$ pour s’établir à 78 G$. De ce chiffre, 60 G$ se trouvent dans le secteur privé.

Les dépenses d’exploitation de la Caisse représentaient 0,23 % de son actif en 2021.