Photo : 123RF

Les marchés de la planète ont piqué du nez vendredi, après que le président américain Donald Trump a annoncé sur Twitter qu’il avait été infecté par le coronavirus.

Londres, Francfort et Paris reculaient d’environ 0,5 % en début de séance en Europe.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles et l’indice élargi S&P 500 cédaient autour de 1,2 %.

En Asie, le Nikkei 225 a perdu 0,7 % à Tokyo et la bourse australienne 1,4 %. Les marchés étaient fermés à Hong Kong et Shanghaï en raison d’un congé.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a perdu 1,12 $ US, pour afficher 37,60 $ US le baril.

À UN MOIS DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

La nouvelle survient à un mois de l’élection présidentielle et après que Donald Trump a passé l’année à minimiser la menace du coronavirus.

Dans son message, M. Trump indique que le couple entreprend dès maintenant sa période d’isolement et qu’ils vont « passer à travers, ensemble ».

Une note rédigée par le médecin du président mentionne que M. Trump et la première dame « se portent bien » et qu’ils vont demeurer à la Maison-Blanche le temps de leur convalescence.

« Soyez sans crainte, je m’attends à ce que le président continue d’exercer ses fonctions sans problème pendant qu’il récupère », a-t-il ajouté.

L’annonce des diagnostics positifs est tombée quelques heures après celle concernant l’une des plus proches collaboratrices du président, sa conseillère Hope Hicks.

Celle-ci a reçu son diagnostic au cours de la journée, jeudi. La veille, elle avait voyagé avec le président pour l’accompagner à un rassemblement de campagne.

(The Associated Press)