La banque centrale chinoise a lancé en début d’année une application mobile pilote accélérant ainsi le déploiement du yuan numérique. Celle-ci permet à un plus grand nombre de Chinois de se familiariser avec l’utilisation du e-Yuan (ou e-CNY) sur leur téléphone intelligent. Si les essais sont concluants, la future monnaie virtuelle chinoise pourrait être utilisée lors des Jeux olympiques qui auront lieu à Pékin du 4 au 20 février prochains, selon Les Échos.

L’application pilote a été développée par l’institut de recherche sur les monnaies numériques de la Banque populaire de Chine (PBoC). Elle est disponible pour les plateformes iPhone et Android et permet de stocker de la monnaie virtuelle ainsi que de payer certains articles ou services.

Pour l’instant, seule une partie de la population inscrite sur une « liste blanche » a accès à cette technologie. Il s’agit principalement de résidents de villes comme Beijing ou Shenzhen, choisies par le gouvernement pour tester la nouvelle monnaie numérique.

OUVERTURE ET GESTION DE PORTEFEUILLE SIMPLIFIÉES

Certaines fonctions ont été optimisées afin d’améliorer la sécurité et l’expérience utilisateur, selon Le Quotidien du Peuple. L’interface a été simplifiée pour les opérations d’ouverture et de gestion de portefeuille ainsi que pour faciliter les formes « d’échange et de circulation ». L’authentification se fait par la reconnaissance faciale et vocale, et une plus large place est accordée à des institutions financières partenaires.

La Banque de Chine n’a pas encore dévoilé de calendrier pour le lancement officiel du e-yuan. Selon les dernières informations publiées par le PBoC, la monnaie virtuelle chinoise est testée dans certains commerces et services publics dans une douzaine de régions, notamment dans les secteurs de la restauration et des transports.

Le e-yuan, qui se veut la réponse chinoise aux cryptomonnaies telles que le Bitcoin, est actuellement la seule monnaie de banque centrale (MNBC) utilisée à grande échelle. Près de 140 millions de Chinois détiendraient actuellement des comptes en yuans numériques pour des échanges s’élevant à ce jour à 12,3 milliards de dollars (62 milliards de yuans), selon les chiffres officiels.

UN DÉVELOPPEMENT ACCÉLÉRÉ

Le e-yuan a bénéficié d’un développement accéléré au cours des derniers mois. Lors du 14e plan quinquennal portant sur la période 2021 à 2025, le Parti communiste chinois s’est fixé pour objectif d’approfondir la recherche et le développement dans le domaine des monnaies numériques et de permettre un déploiement le plus large possible de sa monnaie numérique étatique.

Ce déploiement fait toutefois peser d’importants risques sur la stabilité financière de la Chine, selon l’expert financier Pierre-Antoine Dusoulier qui a publié une tribune sur le sujet dans Le Monde.

Il y voit un risque de déstabilisation des banques rurales. La Chine compte plus de 1 600 banques rurales, de petite taille, et qui ont des fonds propres faibles. La crise économique résultant de la pandémie les a fragilisées. Le développement accéléré de la monnaie numérique pourrait contribuer à les fragiliser davantage.