Réserve fédérale américaine
Photo : Mesut Dogan / 123RF

La Réserve fédérale des États-Unis a relevé mercredi son taux d’intérêt de trois quarts de point de pourcentage pour une deuxième fois de suite, poursuivant sa campagne la plus dynamique contre l’inflation en trois décennies.

La décision de la banque centrale américaine portera son taux de référence, qui affecte plusieurs prêts aux consommateurs et aux entreprises, entre 2,25 % et 2,50 %, son plus haut niveau depuis 2018.

L’inflation annuelle a récemment atteint 9,1 % aux États-Unis, enregistrant sa cadence la plus rapide en 41 ans. En haussant les taux d’intérêt, la banque centrale fait en sorte qu’il devient plus coûteux d’emprunter de l’argent, tant pour les consommateurs qui veulent acheter une maison ou un véhicule automobile que pour les entreprises. En théorie, la diminution des emprunts et des dépenses des consommateurs et des entreprises atténue l’activité économique et ralentit la croissance des prix.

Le resserrement de la politique monétaire de la Fed survient même si l’économie a déjà commencé à ralentir, ce qui augmente la probabilité que les hausses de taux entraînent une récession plus tard cette année ou l’an prochain. L’accélération de l’inflation et la crainte d’une récession ont érodé la confiance des consommateurs et accentué les craintes du public au sujet de l’économie, qui continue d’envoyer des signaux contradictoires.