Tirelire rose en forme de cochon renversée sur le côté.
Photo : Kaspars Grinvalds / 123RF

Trop de petits épargnants cotisent plus que nécessaire à leur REER plutôt qu’à un CELI.

Quelque 36% des travailleurs sans régime de retraite d’employeur ont ouvert un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) depuis 2008, indique une étude de l’Institut de recherche en politiques publiques (IRPP).

Ce chiffre traduit la préférence de ménages modestes pour le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) plutôt que pour le CELI, alors même que ce dernier peut leur être plus utile, souligne l’IRPP.

SRG DIMINUÉ

Ainsi, les aînés admissibles au Supplément de revenu garanti (SRG) auraient tout intérêt à puiser dans leur CELI, puisque ces retraits n’entament pas leur admissibilité aux prestations et aux crédits fondés sur le revenu.

Par contre, s’ils retirent des montants de leur REER, le montant de leur SRG sera réduit.

Les gouvernements devraient encourager davantage l’utilisation du CELI, affirme l’IRPP. Cette incitation pourrait prendre la forme d’épargne par défaut en milieu de travail, d’incitations fiscales, et d’un crédit à l’épargnant, suggère l’Institut.