Escargot monté d'un homme d'affaires inquiet.
Kittitee Pangwang / 123RF

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance économique pour cette année.

Le FMI a annoncé lundi qu’il anticipe maintenant une croissance mondiale de 3,5 % cette année, comparativement à celle de 3,7 % prédite en octobre. La croissance de 2018 s’est chiffrée à 3,7 %.

Le FMI a maintenu à 2,5 % ses prévisions de croissance pour les États-Unis, mais a abaissé de 1,8 % à 1,6 % celles pour les 19 pays de la zone euro.

Au Canada, le FMI anticipe une croissance de 1,9 %, tandis qu’il prévoyait 2 % en octobre. La Banque du Canada a annoncé, le 9 janvier, une croissance de 1,7 % cette année, comparativement à 2,1 % au mois d’octobre.

La croissance des marchés émergents devrait fléchir à 4,5 %, contre 4,6 % en 2018. Le FMI escompte une croissance de 6,2 % cette année en Chine, comparativement à 6,6 % en 2018; il s’agirait de sa pire performance depuis 1990.

La Banque mondiale et l’Organisation de coopération et de développement économiques ont également revu à la baisse leurs prévisions de croissance économique mondiale.

L’économiste en chef du FMI, Gita Gopinath, a prévenu qu’une « augmentation de l’incertitude commerciale ralentira encore plus les investissements et nuira à la chaîne d’approvisionnement mondiale ».