Photo : Dario Hayashi / 123RF

La demande de lingots d’or a augmenté au cours du troisième trimestre de l’année, en raison des inquiétudes politiques et financières dans plusieurs pays émergents.

La demande de lingots et de pièces d’or a cru de 28 % au troisième trimestre pour s’établir à 298,1 tonnes, indique le Conseil mondial de l’or (CMO), relayé par La Presse.

APPÉTIT DES PAYS ÉMERGENTS

Ce sont habituellement les particuliers qui procèdent à l’achat d’or physique, sous forme de lingots et de pièces. Et ce n’est pas un hasard si l’augmentation de la demande de lingots d’or est particulièrement marquée en Iran, en Chine et en Inde.

En Iran, l’économie subit les conséquences des sanctions américaines sur son économie. Les particuliers iraniens ont massivement acquis de l’or pour se prémunir du risque accru pesant sur leur monnaie, explique le CMO.

L’achat d’or a atteint son plus haut niveau en Iran depuis cinq ans, indique le CMO.

LE DOLLAR POUSSE L’OR

Du côté de la Chine et de l’Inde, c’est la baisse des monnaies nationales face au dollar qui explique l’attrait des particuliers pour l’or, commente le CMO. Les Chinois ont acquis 25 % plus d’or au troisième trimestre, tandis que les Indiens ont acheté 11 % de plus d’or.

Toutefois, les investisseurs de ces pays n’ont pas suivi la même tendance. Ils ont préféré les marchés d’actions et leurs dividendes, plutôt que la valeur refuge au cours du troisième trimestre.