Homme qui respire dans un sac de papier.
Photo : jovanmandic / 123RF

Les investisseurs ne devraient pas prendre peur en voyant l’inflation croître, car la hausse généralisée des prix est temporaire, et des sources de rendement demeurent possibles en attendant l’accalmie.

Il est certain que la hausse de l’inflation a réduit certaines sources de rendement.  Mais les investisseurs ne devraient pas tomber dans le pessimisme, assure Think Advisor.

INFLATION TEMPORAIRE

En effet, l’inflation pourrait bien être là de façon temporaire. Les pénuries dues à la désorganisation des chaînes d’approvisionnement ont renchéri le prix de nombreux biens. Cependant, on peut s’attendre à un ralentissement de l’inflation dès que les usines et la logistique seront revenues à leur bon fonctionnement dans le monde entier.

L’inflation pourrait s’emballer seulement dans un contexte où les salaires prendraient le relais des hausses de prix, ce qui pourrait lancer une réaction en chaîne, dans laquelle les salaires provoqueraient de nouvelles hausses de prix et ainsi de suite. Toutefois, ce scénario est à écarter : rien ne montre que les salaires pourraient se mettre à flamber.

De plus, la hausse des prix est assez large, mais elle ne concerne pas les loyers. Or, les loyers constituent une part importante du pouvoir d’achat des ménages. Les prix d’achat des résidences ont certes augmenté fortement au cours de la décennie écoulée, mais les loyers ont connu une croissance trois fois moins forte.

L’inflation pourrait être entretenue par les mesures budgétaires et monétaires destinées à relancer l’économie. Mais ce n’est pas le cas, parce que cet argent a essentiellement remplacé des revenus perdus lors de la pandémie.

DES INVESTISSEMENTS À CONSIDÉRER

En attendant que l’inflation retrouve son niveau d’avant la pandémie, les investisseurs peuvent se pencher sur des investissements qui ne sont pas impactés par la hausse des prix.

Les actions font partie des titres anti-inflation, car il s’agit d’actifs réels qui gardent leur valeur dans le temps. Mieux vaut cependant privilégier les actions peu chères pour éviter de mauvaises surprises, toujours possibles. Les actions liées aux ressources naturelles sont particulièrement intéressantes, car elles sont peu coûteuses présentement. De plus, elles peuvent permettre de rééquilibrer le portefeuille en évitant le risque inflationniste.

L’or demeure un investissement à considérer sur le long terme, pas seulement pour une période d’inflation temporairement élevée. Dans cette période-ci, le métal jaune peut constituer un placement complémentaire au sein du portefeuille.