Des manifestants dans la rue
Photo : Lalocracio / istockphoto

C’est le 12 février prochain que les employés de l’Agence du revenu du Canada (ARC) voteront pour un mandat de grève.

Alors que la saison des impôts approche, les 27 500 membres de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), dont certains traitent notamment les déclarations de revenus, seront appelés à voter en faveur d’un mandat de grève générale illimitée.

Si cette grève est votée, elle sera certainement décrétée en avril ou en mai, a précisé Magali Picard, vice-présidente exécutive nationale à l’AFPC, en entrevue avec La Presse canadienne.

Ainsi, les employés n’ont pas reçu d’augmentation de salaire depuis maintenant quatre ans, soit novembre 2015, et les négociations sont extrêmement lentes.

L’issue du vote sur le mandat de grève, qui s’étendra sur deux semaines pour toucher les employés partout au pays, est prévisible, aux yeux de Magali Picard. Selon elle, ce sont les membres de l’Alliance qui demandent cette grève afin d’accroître la pression sur l’ARC.

Lire la suite dans Finance et Investissement.