Investir en Bourse
Photo : SARINYAPINNGAM / iStock

La Bourse de Toronto a brièvement franchi le cap des 20 000 points mardi, pour la première fois de son histoire, grâce à un bond du secteur de l’énergie, qui a favorablement réagi aux perspectives optimistes de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour la demande mondiale.

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a grimpé de 245,02 points pour terminer la séance à 19 976,01 points, après avoir avancé jusqu’à 20 022,13 points plus tôt.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a pris 45,86 points à 34 575,31 points, tandis que l’indice élargi S&P 500 a cédé 2,07 points à 4202,04 points. L’indice composé du Nasdaq a quant à lui reculé de 12,26 points à 13 736,48 points.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s’est négocié au cours moyen de 83,06 cents US, en hausse par rapport à celui de 82,84 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 1,40 $ US à 67,72 $ US le baril, tandis que celui de l’or a rendu 30 cents US à 1905,00 $ US l’once. Le prix du cuivre a reculé pour sa part de 2,4 cents US à 4,65 $ US la livre.