Photo : iStockphoto/R&A Studio

Le spécialiste des solutions de paiements Nuvei a conclu le plus important premier appel public à l’épargne jamais réalisé par une société du secteur technologique à la Bourse de Toronto, au cours duquel un produit brut de 805 M$ US a été mobilisé.

La société montréalaise a obtenu 730 M$ US dans le cadre de l’opération, tandis que son actionnaire Novacap a touché 75 M$ US, en offrant plus de 30 millions d’actions à droit de vote subalterne au prix de 26 $ US par action.

Nuvei espérait initialement mobiliser 600 M$ US, mais cet objectif a continué à croître avec l’intérêt pour l’entreprise. La souscription à l’offre initiale a été supérieure de 20 % aux attentes, puis les 14 preneurs fermes ont acheté plus de quatre millions d’actions au moyen des options d’achat d’actions dont ils disposaient.

Le premier appel public à l’épargne (PAPE) survient 17 ans après la fondation de l’entreprise par Philip Fayer, alors qu’il était à la recherche d’options de paiement pour une autre entreprise dans laquelle il était impliqué.

M. Fayer a indiqué à La Presse Canadienne qu’il ne s’était jamais donné pour objectif d’établir un record avec son PAPE, mais qu’il était ravi que cela se soit produit.

« Les gens vont trouver cela fou, mais j’étais en ligne le lendemain matin, à 6 h, comme je le suis tous les jours, dit-il. J’aime toujours vivre tourné vers l’avenir, pas le passé (…). Je suis plus enthousiasmé par ce qui s’en vient que par ce qui est passé. »

Selon lui, un PAPE est une bonne façon de récompenser les employés pour leur travail acharné, avec les 100 000 $ en options d’achat d’actions qui leur ont été octroyées, et de constituer des capitaux pour de futures fusions et acquisitions – la pierre angulaire de la stratégie de l’entreprise.

Nuvei a conclu en août son acquisition, pour 889 M$, d’une société de paiement britannique et est en train d’acheter Smart2Pay, une entreprise néerlandaise spécialisée dans les paiements.

David Lewin, associé principal de Novacap, s’est dit satisfait de l’entrée en Bourse de Nuvei et souhaite que sa stratégie actuelle demeure. « Ce que j’espère, c’est un peu plus la même chose, parce que nous avons tellement d’occasions devant nous (…) si nous continuons simplement à aller de l’avant », a-t-il affirmé.

UN NOUVEAU BUZZ

M. Lewin surveille attentivement l’entreprise en raison de la pandémie de COVID-19, qui a accéléré la transition vers le commerce électronique et créé un engouement autour des valeurs technologiques.

La pandémie a vu Shopify, établie à Ottawa, dépasser la société la mieux valorisée au pays, la Banque Royale, sur le parquet torontois.

L’entreprise montréalaise de technologie Lightspeed POS a également réussi récemment à mobiliser 305 M$ US en faisant son entrée à la Bourse de New York.

Au 31 août, 211 sociétés technologiques étaient inscrites à la fois à la Bourse de Toronto et à la Bourse de croissance TSX, avec une valeur boursière combinée de 289 G$.

M. Lewin s’inquiète toujours des entreprises dans lesquelles il est impliqué lors de leur introduction en Bourse, mais l’intérêt pour les entreprises technologiques et la pandémie de COVID-19 ont joué de nouveaux rôles dans ce processus, a-t-il souligné.

« L’entreprise résiste très bien à cette situation, mais personne n’a de boule de cristal pour ce qui est de certains des impacts qui pourraient survenir. »