Fillette tenant des billets de banque.
nastia / 123RF

Même si ce sujet est encore tabou dans nombre de familles, il est important de parler d’argent avec ses enfants afin de leur apprendre rapidement les bonnes habitudes de consommation. C’est pourquoi la Fondation canadienne d’éducation économique (FCEE) et IG Gestion de patrimoine viennent de lancer la nouvelle édition du programme primé Les jeunes et l’argent.

Une bonne gestion des dépenses et de l’épargne permet aux jeunes de ne pas accumuler de dettes et d’accéder plus rapidement à la liberté.

« Parler d’argent avec ses enfants, c’est aussi important que de parler de sexualité et de drogue, soutient Jacinthe Cloutier, professeure adjointe en sciences de la consommation à l’Université Laval en entrevue avec La Presse. Plus on en discute avec eux, plus ça suscite leur intérêt. »

Les jeunes sont avides d’en apprendre plus sur l’argent, autant à la maison qu’à l’école, affirme dans un communiqué Gary Rabbior, président et chef de la direction de la FCEE et auteur du manuel Les jeunes et l’argent. Ce dernier se veut un guide de soutien pour les parents et enseignants qui cherchent à améliorer les connaissances financières des adolescents.

En vertu de ce programme, IG Gestion de patrimoine mettra à disposition ses 4 000 conseillers pour offrir des ateliers gratuits aux jeunes dont les parents ou enseignants en font la demande.

UN SUJET POUR LA FAMILLE

Évidemment, il est bon de ne pas se fier uniquement à l’école pour enseigner la valeur de l’argent à ses enfants. Les parents devraient aborder rapidement ce sujet, par exemple en leur donnant de l’argent de poche pour leur montrer comment le gérer.

Il est important de montrer l’exemple à sa progéniture. Il faut leur apprendre que ce n’est pas parce qu’on entre dans une boutique qu’on est obligé de ressortir avec quelque chose, même si on désire l’acheter.

« En s’imposant une discipline soi-même, nos enfants vont vouloir copier nos comportements, dit François Décary, directeur de l’Association coopérative d’économie familiale d’Appalaches-Beauce-Etchemins. Ils vont vouloir apporter leur lunch à l’école si on l’apporte au travail. »

Pourquoi ne pas expliquer à ses enfants comment on prévoit le budget du mois ou de l’année? Ou les inviter à regarder lorsque l’on se rend sur le site web de son institution financière pour qu’ils se familiarisent avec son fonctionnement? Cela leur permettra de constater les bienfaits d’un budget et de mieux comprendre ce qu’est l’épargne.

Une des premières choses à inculquer à sa progéniture, c’est la différence entre désir et besoin. Les enfants ont souvent du mal à faire la différence. Vos clients devraient donc leur demander s’ils comptent réellement utiliser ce qu’ils achètent et si oui, quand. Un consommateur qui gère sainement ses finances va toujours prendre le temps de se poser cette question.