Fillette tenant des billets de banque.
nastia / 123RF

La banque JP Morgan a mis au point un guide pratique destiné à répondre aux questions d’argent posées par les héritiers de familles fortunées âgés de 3 à 21 ans.

La banque affirme partager des conseils éprouvés dans d’autres familles. « Attention, nous ne sommes pas là pour dire aux familles quoi faire dans leur intimité, précise Philipp Hecker, chef de la planification de fortune chez JP Morgan Private Bank, en entrevue avec le média suisse Bilan. L’idée est de familiariser progressivement les héritiers pour qu’ils se sentent impliqués, qu’ils soient de futurs acteurs de leur fortune ».

COMMENCER AVEC UNE TIRELIRE

Et cette familiarisation devrait commencer dès l’âge de trois ans, suggère le guide pratique. À cet âge, l’enfant devrait commencer à apprendre à manipuler des pièces de monnaie et une tirelire. Cela le familiarisera avec l’épargne, précise le manuel.

À six ou huit ans, les parents devraient symboliser trois destinations possibles de l’argent par trois petits pots : un pour l’épargne, un pour le partage, un pour les dépenses.

« SOMMES-NOUS RICHES? »

Et une réponse est même prête pour le jour où l’enfant demandera à ses parents fortunés : « est-ce qu’on est riches? »

Le guide de JP Morgan préconise de répondre par une autre question, à savoir : « intéressante question, pourquoi la poses-tu? »

Cette (non-)réponse permettrait de lancer la discussion plutôt que de la fermer par une réponse tranchée. La conversation pourrait alors aborder des sujets tels que la comparaison avec d’autres familles, l’insécurité vis-à-vis de la fortune familiale, etc.

Le guide traite aussi de la sécurité en ligne. Un entrepreneur raconte ainsi comment un pirate avait utilisé des informations données par son fils sur Internet pour transmettre un faux ordre de virement à son directeur financier.