Butsaya Ruengpen / 123RF

La Banque Nationale déclare un résultat net de 738 millions de dollars (M$) au quatrième trimestre de l’exercice en cours, en baisse de 4 % par rapport au bénéfice de 769 M$ réalisé à la période correspondante de 2021.

Le résultat dilué par action a fléchi de 2,17 $ à 2,08 $ pendant la même période.

L’institution bancaire établie à Montréal explique que la bonne performance de tous les secteurs d’exploitation a été contrebalancée par l’augmentation des dotations aux pertes de crédit. Celles-ci sont imputables, dit-elle, à la détérioration des perspectives macroéconomiques au cours du quatrième trimestre de l’exercice 2022.

D’autre part, le résultat net de la Banque Nationale pour l’ensemble de l’exercice terminé le 31 octobre dernier s’est élevé à 3,383 G$ par rapport à 3,14 G$ pour l’exercice 2021, une hausse de 8 %. Le résultat dilué par action a progressé de 8,85 $ à 9,61 $.

Par ailleurs, le conseil d’administration de la Banque Nationale annonce une augmentation de 0,05 $ par action ordinaire à 0,97 $ pour le trimestre se terminant le 31 janvier 2023. Ce dividende sera versé le 1er février.

RECUL DU BÉNÉFICE NET ANNUEL À LA RBC

Le bénéfice net de la Banque Royale du Canada s’est établi à 3,882 G$ au quatrième trimestre de l’exercice en cours, un montant à peu près identique à celui de la même période de l’exercice 2021. Quant au bénéfice dilué par action, il a augmenté de 2 % pendant la même période, à 2,74 $.

La Banque Royale signale des augmentations de bénéfices des secteurs Marchés des Capitaux, Services bancaires aux particuliers et aux entreprises, Assurances et Gestion de patrimoine, qui ont été atténuées par le recul du bénéfice du secteur Services aux investisseurs et de trésorerie.

D’autre part, le bénéfice net de pour l’ensemble de l’exercice clos le 31 octobre dernier s’est élevé à 15,8 G$, en baisse de 243 M$ ou de 2 % par rapport à l’exercice précédent. Le bénéfice dilué par action de 11,06 $ est resté inchangé par rapport à l’exercice précédent.

Le président et chef de la direction de la Banque Royale, David McKay, reconnaît que les conditions du marché demeurent difficiles, mais selon lui, les résultats de l’institution en 2022 lui assurent une bonne posture pour poursuivre sa croissance stratégique.

En marge de la présentation de ses résultats, la Banque Royale déclare mercredi une augmentation du dividende trimestriel sur ses actions ordinaires de 0,04 $ par action, soit 3 %, pour le porter à 1,32 $ par action. Le dividende sera versé en février prochain.