Jeune homme pensif.
Photo : 123RF

Un Canadien sur trois vit avec un revenu mensuel volatil. Ces mêmes citoyens tendent à être ceux qui détiennent les plus faibles connaissances et capacités financières.

La volatilité du revenu mensuel est corrélée avec le manque de maîtrise de ses finances, avance une étude réalisée pour CPA Canada.

Cette volatilité est plus élevée chez les femmes, les jeunes travailleurs, les membres de ménages à revenu modeste et les personnes qui touchent des prestations provinciales d’aide sociale. Mais ce sont surtout les personnes disposant de revenus modestes qui subissent cette instabilité, souligne le rapport.

REVENU INSTABLE ET DESTIN

Ces ménages à faible revenu sont aussi ceux qui ont le plus de mal à faire le suivi de leurs finances. Ces personnes tendent à attribuer leur situation financière à la chance et au destin, précise le rapport de CPA Canada.

À l’inverse, les personnes à revenu élevé mettent leur situation financière sur le compte de leur habiletés et de leurs efforts personnels.

Les personnes âgées sont le groupe le moins susceptible d’être touchées par la volatilité du revenu mensuel.